Test de Zelda III sur Super Nes

Zelda 3 est sorti en 1992 en France et a été développé par Nintendo. La production a été supervisée par le génial Miyamoto, créateur entre autre de Mario, ce qui est déjà en soit une preuve de qualité. Cependant, même si Zelda n’est pas un véritable RPG, il peut s’y apparenter par son univers et sa gestion de l’équipement. Son test devait donc se faire et le voici.

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Zelda III
Développeur Nintendo
Langue Français
Difficulté Moyenne
Genre RPG

Une histoire très très classique, en apparence

Comme dans tous les Zelda, vous incarnez Link, un jeune Hylien.

Au début du jeu, vous êtes contacté par Zelda (la princesse) car elle a été kidnappée par un méchant sorcier, Agahnim.

Votre o­ncle part donc à sa rescousse et vous laisse seul à la maison.

Cependant, vous le suivez au château où vous le retrouvez mort. Il vous lègue néanmoins son épée et la difficile tâche de sauver la princesse.

Après un premier donjon peu compliqué, vous arrivez à la secourir et à l’emmener dans un sanctuaire où elle sera en sécurité.

Cependant, le gardien du sanctuaire vous confiera une tache plus difficile, celle de réunir les trois colliers de pouvoir pour pouvoir vous emparer de la légendaire épée Excalibur et ainsi terrasser le sorcier.

Mais l’accomplissement de cette tâche ne vous permet pas de finir le jeu, puisque une fois le sorcier vaincu, il se passe quelque chose... mais ça, je vous laisse le soin de le découvrir.

Ainsi, vous vous apercevrez que le scénario n’est pas si linéaire que ça et qu’il est plutôt riche pour un Zelda.

Zelda vous contacte au début du jeu.
Le premier objet important.

Une jouabilité exemplaire

Un des gros atouts de ce Zelda est sa jouabilité.

En effet, vous n’aurez aucun problème à assimiler dès le départ les nombreuses possibilités du jeu.

Ainsi, Link peut effectuer de nombreuses actions (tirer, pousser, porter…) mais celles-ci sont toujours faciles à effectuer et se font de manière très instinctive.

Les combats se déroulent comme dans un A-RPG mais sans le gain d’expérience ce qui rend les combats quasi-facultatifs si ce n’est pour récupérer un peu de vie, d’argent ou de magie.

Pour se battre, Link dispose (en plus de son épée) de nombreuses armes allant du boomerang à l’arc, ainsi que quelques magies.

Les ennemis sont quant à eux assez banals.

Un dongeon parmi d’autres.
La mort de votre père sera vengée.

Des graphismes jolis mais sans plus

Comme vous avez pu le voir sur les différents screenshots, la qualité graphique de ce jeu n’est pas exceptionnelle. Elle est simplement bonne.

Il ne faut pourtant pas oublier que c’est un des premiers jeux à être sorti sur Super Nintendo, ce qui peut expliquer ses quelques faiblesses.

Le jeu est tout de même joli et très coloré.

La bande-son est plutôt bonne sans être exceptionnelle, les musiques collent bien à l’ambiance. Cependant, certains sons sont relativement énervant, notamment le « TIDING-TIDING-TIDING… » qui tourne en boucle lorsque vous descendez sous un certain seuil de vie.

Le jeu pêche donc très légèrement par ses graphismes un peu pauvres mais est heureusement ratrappé par une bande son qui tient la route, bien que parfois saoûlante.

Les combats o­nt lieu en direct
La salle du trône est très jolie.

Une bonne durée de vie

La durée de vie est quant à elle assez bonne. En effet, il vous faudra bien plusieurs dizaines d’heures pour en voir le bout.

De plus, la difficulté est extrêmement bien dosée et certaines énigmes vous feront vraiment vous creuser les méninges.

Enfin, il est à noter que l’on peut refaire le jeu plusieurs fois sans perdre de son plaisir. En outre, o­n ne s’ennuie pas un instant tant le jeu est bourré de petits jeux et d’énigmes qui o­nt pour seul but de vous faire gagner des bonus de vie.

AU FINAL...

Qualité visuelle

Jolis mais pas exceptionnels.

 15

Qualité sonore

Rien d'exceptionnel, juste bon.

 15

Background

Un scénario original pour un Zelda mais tout de même assez linéaire.

 15

Interface - Jouabilité

Bien faite mais sans plus.

 14

Durée de vie - Rejouabilité

Bonne pour un jeu de ce genre, d'autant plus qu'on y retourne avec plaisir.

 17

Gameplay - Intérêt

EXCELLENT, PARFAIT. Rien à redire, c'est super jouable.

 20

CONCLUSION

Même si il n’est pas un RPG, Zelda est un excellent jeu qui mérite tout autant d’être joué que Final Fantasy 6, bien qu'il s'agisse de deux jeux tout à fait différents.

16.5 / 20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous connecter afin d'intervenir avec votre personnage.