Test de Villgust sur Super Nes

Sorti en 1992, ce petit RPG connu sous le nom de Kouryu densetsu Villgust: kieta shoujo (Villgust la légende du dragon en armure: la fille disparue) est passé totalement inaperçu aux yeux de tous. C'est pourquoi je vous propose de le redécouvrir dans ce test .

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Villgust
Développeur Plex
Langue Anglais
Difficulté Difficile
Genre RPG

Un scénario innovant pour l'époque

Shun et Michiko sont deux lycéens des plus normaux, et alors que Shun allait offrir son cadeau d'anniversaire à Michiko, un lapin apparait et tout commence à se brouiller...
A son réveil Shun est revêtu de vêtements étranges et se fait attaquer par un zombie. Alors qu'il se pensait perdu, Shun est sauvé par un groupe de 4 jeunes guerriers qui disent vouloir rejoindre un groupe appelé RAGE (resistance against the god of evil ). Complètement perturbé, Shun ne sait pas du tout ce qui se passe mais deux choses sont claires : Il se trouve dans un autre monde et il doit retrouver Michiko au plus vite...
Si le thème des lycéens transportés dans un autre univers a été été repris à maintes reprises (par exemple Clamp en 1996 avec magic knight rayearth), il était plutôt innovant à l'époque, même si on y voit ici une petite inspiration du livre "Alice aux pays des merveilles" de Lewis Caroll.

J'ai connu pire comme réveil...
Ryuka, mon personnage favori...

Des graphismes très primitifs

Il ne faut hélas pas s'attendre au même résultat qu'un romancing saga 3 ou bien qu'un star ocean avec ce jeu. En effet, la super famicom venait tout juste de sortir à l'époque et le niveau graphique était encore bien bas. Toutefois,les amateurs de SD (super deformé) seront comblés car les personnages sont petits et grassouillets à souhait. Quant aux villes et aux autres sprites, on voit bien que les graphistes étaient encore habitués au moteur graphique de la famicom. On aura tout de même le plaisir d'admirer des dessins des personnages dans l'écran d'inventaire, chose peu courante dans les RPGs snes...

Voici un exemple d'écran d'inventaire...plutôt bien fait, non?
Alors dans l'ordre de bas en haut : Shun, Ryuka la fille-chat, Chris la princesse, fanna l'archère et Lemi la magicienne. (Moi je connais une michiko qui serait pas contente si elle voyait ça...)

Une bonne ambiance globale

Malgré le graphisme qui laisse à désirer, Villgust présente un petit scénario sympathique accomodé par une musique plutôt bonne et une ambiance globale qui vaut bien celle de certains jeux sortis après. Quant aux combats, ils se font comme la plupart des RPG, à savoir on se promène sur la carte et on se fait agresser. L'un des détails à noter est le fait que dès que l'on a atteint un certain niveau par région, il n'y a plus de combats aléatoires, ce qui n'est pas plus mal en soi.
Une autre détail interressant concerne la puissance et les HPs des personnages. En effet Villgust est l'un des premiers jeux où l'on peut dépasser la barrière des 9999 en Hps et en dommages, ce qui n'est pas pour déplaire...

Attention des vilains nous attaquent !!
Armée de son arc, Fanna ne craint rien!

AU FINAL...

Qualité visuelle

Assez moyenne malgré de jolies images, mais il faut garder à l'esprit que ce jeu date des débuts de la SNES

 11

Qualité sonore

Une bande son pas trop mauvaise et des musiques qui ne lassent pas au bout de 5 minutes, un bon point pour ce jeu.

 13

Background

Une histoire complètement dépassée aujourd'hui mais qui était particulièrement innovante à l'époque. (La preuve le thème a été repris par Clamp et par Squaresoft plus tard)

 15

Interface - Jouabilité

Une interface très vilaine avec un curseur en forme de lapin pointant sa carotte...mon dieu...

 9

Durée de vie - Rejouabilité

Une rejouabilité nulle et une durée de vie trop courte sont les plus gros défauts de ce jeu

 6

Gameplay - Intérêt

Un jeu quand même interressant malgré la linéarité du scénario et les combats tantôt trop faciles tantôt trop durs.

 12

CONCLUSION

Un jeu qui est certes complètement dépassé mais qu'il serait bien de tester tout de même, d'autant plus qu'il n'est pas bien long.

11 / 20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous connecter afin d'intervenir avec votre personnage.