Test de Grandia II sur PC

Un RPG sympathique de chez Game Arts, mais qui est passé inaperçu pour des raisons diverses... Je vous propose donc de découvrir ce jeu qui est l'un des rares RPGs nippons traduits et portés sur PC.

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Grandia II
Développeur Game Arts
Langue Anglais
Difficulté Facile
Genre RPG

L'histoire

Alors que le monde venait d'être créé, Granas, le dieu de la lumière descendit et tout fût baigné dans la bénédiction de sa lumière sacrée: le monde connût alors son âge d'or. Pendant ce temps, tapis dans un endroit connu de lui seul, Valmar le dieu des ténèbres commençait à corrompre les hommes, leur promettant le pouvoir de défaire le monde. Ainsi, un jour la guerre entre Valmar et Granas éclata. Le combat dura une éternité, jusqu'à ce que l'épée de lumière de Granas transperça l'armure des ténèbres de Valmar et le coupa en 7 morceaux. Le coup fulgurant porté par Granas défigura la planète à Jamais, laissant pour l'éternité une cicatrice béante à sa surface appelée Granacliffs ou falaises de Granas. Epuisé par la lutte, Granas sombra alors dans un profond sommeil, et des siècles s'écoulèrent...
Vous contrôlez Ryudo, un geohound ( sorte de mercenaires en marge de la société et méprisés de tous, mais qui ont la réputation de pouvoir accomplir n'importe quelle mission), jeune homme de 17 an au passé sombre et mystérieux.
Contraint d'accepter de collaborer avec l'église afin de maintenir ses rentrées d'or, Ryudo va faire la connaissance d'Elena, cantatrice de talent mais naive comme pas possible. Celle ci a bien du mal à s'habituer au sarcasmes de Ryudo, mais la rencontre avec les ailes de Valmar scellées dans un vestige de la bataille légendaire du bien contre le mal va forcer les 2 personnages à collaborer...

La boite pour la version PC...
Un "caro", la mascotte de Grandia 2

Un système de combat classique

Le système de combat de Grandia 2 est des plus classiques, mais le moteur qui est derrière est digne de celui d'un jeu d'action. En effet, si le menu de combat est iconique et similaire à celui de nombreux autres jeux, l'exécution des commandes dépend des divers paramètres des personnages. En effet, prenons par exemple Ryudo, et demandons lui d'attaquer un ennemi de façon normale. Il se peut que l'ennemi veuille tenter de frapper un autre personnage et qu'il se déplace dans une direction opposée, auquel cas Ryudo manquerait son coup. Il se peut aussi que Ryudo soit assez rapide pour frapper l'ennemi avant qu'il ne soit sorti de son champ, et donc par la même occasion parvienne à effectuer un counter qui multiplie les dégats par 1.5. De même le joueur a la possibilité d'arrêter les sorts de l'ennemi en le frappant d'un coup particulier pendant son incantation. Concernant les animations magiques, on ne regrettera qu'une seule chose: le mélange effet video et 3d ne rend pas très bien sur un PC, contrairement à la dreamcast, et c'est vraiment dommage...

un petit sort de feu...ça doit faire mal quand même...
Un combat avec Millenia dans l'équipe...du travail facile en perspective...

Un système de progression particulier

Ce qui différencie Grandia 2 d'un RPG classique, c'est le système de progression. En effet, l'exp accumulée lors des combats ne permet que de faire monter les statistiques des personnages comme la vitesse, la force, la résistance.
Afin de débloquer de nouveaux coups et sorts ou encore d'apprendre une capacité spéciale telle que HP +, il faudra accumuler des SC (special coins) et MC (magic coins) qu'il faudra investir dans le coup, le sort ou la technique que vous souhaitez apprendre ou perfectionner. En outre, il faut trouver un item particulier appelé mana egg (oeuf mana) afin de pouvoir apprendre une certaine combinaison de sorts, sachant qu'il vous faudra d'abord apprendre un sort plus faible avant de pouvoir en apprendre un plus puissant.
De même pour les capacités spéciales, il faudra trouver des livres tout au long de votre aventure avant de pouvoir investir vos précieux SC dedans...

Millenia, un personnage au caractère bien particulier car en réalité c'est...
Elena, cantatrice de l'église de Granas...que pense-t-elle réellement de Ryudo?

Un jeu qui cherche à toucher un public féminin ?

Si le scénario est plutôt linéaire, on peut se demander si Grandia 2 ne cherche pas à toucher une part de public féminin. En effet, comme dans final fantasy 8, Grandia 2 met en scène une "histoire sentimentale" sous forme de triangle amoureux entre Ryudo, Elena et Millenia. Si ryudo est au début Froid, cynique et cruel, il va évoluer tout au long du jeu et s'éveiller à des sentiments qu'il pensait enterrés à jamais.
De village en village, et d'evènements en évènements, on ne peut que se poser la question : qui ryudo va t-il choisir? La timide et discrète Elena ou Millenia, la fillette directe et à l'humeur aussi changeante qu'un ciel d'été?

Millenia : "Now Ryudo! Don't move my dear <3 " Paralysé sur un lit par un sort de Millenia...non je ne vous dirai pas ce qui se passa après...
Elena qui rougit dès qu'on évoque la relation entre elle et ryudo... Elena :"A...wonderful couple?!!"

Une bande son moyenne

On ne peut pas vraiment dire que les musiques soient le point fort de Grandia 2. En effet où que l'on aille, on n'entend que des musiques qui se fondent dans le décor, sans se distinguer particulièrement des autres jeux. De même on voudrait parfois tenir les doubleurs américains qui ont allègrement massacré les voix digit de leur intonations rauques, grossières et sans émotion...

Elena :" Two timing? Ryudo! Tell me the truth! What's going on between you and Millenia?!"
Millenia :" No! I can't do it! You...you were the only one to worry about me!"

AU FINAL...

Qualité visuelle

Un jeu qui est beaucoup plus beau sur sa plate forme d'origine mais qui reste aceptable sur PC. Bien sûr il faut garder en tête qu'il date de l'année 2000...

 16

Qualité sonore

Un peu décevant à ce niveau...il aurait été bien que Ubisoft garde les voix digitales d'origine... Concernant la bande son, les musiques passent trop inaperçues et ne remplissent que le même rôle qu'une texture de carte...

 13

Background

Une histoire assez banale (lutte du bien contre le mal, un ancien dieu scellé), mais plutôt bien développée et les nombreuses prises de bec entre Ryudo et certains autres membres de l'équipe sont des plus amusantes.

 14

Interface - Jouabilité

Une interface extrêmement simple et facile à utiliser, même sans connaissance de la langue. En outre, un PNJ présent dans tous les magasins de Grandia 2 présente un tutorial si l'on ne comprend pas les icones ou si l'on oublie quelque chose.

 17

Durée de vie - Rejouabilité

On regrettera la rejouabilité quasi nulle (sauf pour ceux qui auraient raté certains items et qui voudraient recommencer), ainsi qu'une durée de vie plutôt courte (comparable à celle de breath of fire 4)

 12

Gameplay - Intérêt

Un jeu plutôt interressant car l'on découvre le passé du personnage principal au fur et à mesure, et on suit son évolution tout au long de l'histoire. De même les nombreuses vannes que Ryudo, Elena et Skye se lancent relèvent l'interêt du jeu et donent un ton humoristique à une histoire qui aurait pu être ennuyante.

 17

CONCLUSION

Un jeu pas mauvais qui aurait pu faire mieux si il avait été moins linéaire, et si le portage sur PC avait été mieux travaillé. A essayer tout de même...

15 / 20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous connecter afin d'intervenir avec votre personnage.