Test de Breath of Fire: Dragon Quarter sur Playstation 2

Le dernier épisode de Breath of Fire est sorti ici en France, mais il casse complètement le côté "rpg classique et mignon" des autres épisodes de la série, avec un scénario noir et une difficulté hors-norme.
A découvrir à tout prix.

Fiche technique

Pas de screeshot-titre
disponible
Développeur -
Langue Français
Difficulté Très difficile
Genre RPG

Un scénario qui donne le ton

En un temps depuis oublié, un désastre a rasé la surface de la terre, la rendant inhabitable. Les survivants n'eurent d'autre choix que de fuir au plus profond de la terre pour survivre, et aujourd'hui, le "ciel" n'est plus qu'une légende en qui personne ne croit plus dans ce monde où la pauvreté et la mort sont le pain quotidien de tout un chacun.

Vous incarnez Ryu, un jeune garçon insignifiant membre d'une sorte de force gouvernementale, les Rangers. Vous partez comme d'habitude en banale mission avec votre partenaire Bosch, un Ranger de haut niveau qui aspire au pouvoir et la renommée.

Mais tout ne se passe pas comme prévu, et en chemin, Ryu hérite "accidentellement" du pouvoir d'un dragon. Il rencontre ensuite "Nina", que l'on apprend très vite être un sujet d'expérience raté qui devait servir de purificateur d'air. Seulement, son "appareil" est déficient et la mauvaise qualité de l'air la condamne à une mort certaine, ce dont tout le monde se fiche éperdument, après tout, ça n'est qu'un objet bon pour la casse. Ryu décide alors d'entreprendre un voyage complètement fou vers la surface de la terre, pour sauver Nina.
Ils seront aidés par Line, le troisième et dernier personnage jouable du jeu, membre de l'organisation Trinity, des hors-la-loi qui essayent tant bien que mal de lutter contre le pouvoir en place.

Lors de son périple, Ryu se heurtera à l'opposition des nantis, d'anciens élus du pouvoir du dragon, mais aussi au doute et à la peur, mais surmontera ces épreuves grâce à l'espoir et à sa propre détermination.

Très vite, o­n comprend qu'on ne va pas beaucoup rire, o­n découvre en même temps que le héros le monde dans lequel il vit et o­n prend partie pour ce héros banal, choisi presque par hasard, mais qui force le respect de par son grand coeur et sa détermination.

Mais que trouvera-t-il une fois son voyage terminé?

Difficile donc de faire le lien avec les autres Breath ot Fire au niveau du scénario. A quel moment se situe-t-il dans la série? Fait-il réellement partie de la série ou sagit-il plus d'une sorte de réalité alternée? Breath of Fire V est à part, et les fans de la série n'y trouveront sans doute pas leur place.

Après un début difficile, Line décide de faire confiance à Ryu.
Ryu veille sur Nina, frêle et apeurée dans ce monde qui ne la considère même pas comme un être vivant.

Un jeu difficile à ne pas prendre à la légère

La première chose à savoir dans ce jeu, c'est que les monstres sont visibles sur l'écran, les combats ne sont pas aléatoires et surtout, une fois vaincu, un ennemi ne réapparaît pas. Ce qui veut tout simplement dire qu'il est impossible de s'entraîner comme un malade pour tuer un adversaire trop difficile.

La seconde chose à savoir, c'est que les ennemis ne donnent pas d'argent. Eh oui, finie l'époque bénie où les sangliers et les blobs se baladent avec du fric plein les poches. Dans ce monde où tous luttent pour survivre, l'argent se fait rare et vous allez le sentir passer.

La troisième chose à savoir, c'est que le héros n'a plus de poche extensibles à l'infini. Au début du jeu, votre inventaire peut contenir un maximum de 8 objets, par paquet de 10 maximum (et vers la fin, vous ne pourrez guère porter qu'une trentaine d'objets, si vous arrivez à trouver les extensions). Vous achetez 20 potions? Elles prendront deux places dans votre inventaire. Les armes et les armures non équipées et non "identifiées", prennent, quant à elle, un emplacement entier. Il vous faudra donc parfois laisser des objets à terre, retourner en ville pour faire le ménage dans votre inventaire, et retourner chercher la-dite armure pour voir s'il elle vaut le coup ou non.
En effet, les armes ou armures laissées par les ennemis sont "non identifiés" et il faudra aller voir le trio vendeuse-identificateur-gardeur d'objet pour faire identifier le trucmuche. Le gardeur d'objet quand à lui vous permet de porter un certain nombre d'objets et d'armes/armures pour alléger un peu votre inventaire.

La quatrième chose à savoir, c'est que pour faire une sauvegarde, vous devrez utiliser une sorte de pièce de monnaie et un téléphone et qu'il n'y en a en tout et pour tout qu'une quinzaine dans le jeu, soit environ une par zone (le jeu est assez court).
Sachez aussi qu'il est impossible de copier sa sauvegarde sur une autre carte mémoire. Il est aussi impossible de sauver sur un autre emplacement. Quand vous sauvegardez, vous DEVEZ écraser la sauvegarde précédente. Il est possible de sauvegarder à n'importe quel moment sans utiliser de pièce de monnaie, mais vous devrez obligatoirement arrêter de jouer. Et en reprenant depuis cette sauvegarde, elle sera effacée, donc si vous mourez 7 secondes plus tard, vous devrez reprendre depuis la sauvegarde faite avec votre pièce de monnaie. Pratique surtout en cas d'orage soudain, donc.

La cinquième et dernière chose à savoir concerne la transformation en Dragon chère aux Breath of Fire.
Sachez tout d'abord que Ryu ne dispose que d'une seule et unique forme. Sachez aussi que sa puissance destructrice dépasse toutes les bornes et qu'il est possible de tuer absolument n'importe quel ennemi en 2 ou 3 coups, boss de fin inclus.
Mais cette puissance hors du commun à un prix, et il est cher, TRES CHER.
En effet, dès le moment où Ryu utilise sa forme dragonesque pour la première fois, un pourcentage apparaît et CHACUNE de ses actions sous forme hybride fera augmenter ce pourcentage à une allure vertigineuse. Doubler sa force coûte par exemple 2%, et o­n peut le faire jusqu'à 10 fois. Filer une mandale en arc de cercle et donc toucher plusieurs ennemis coûter 0.75% par ennemi touché, finir un tour en dragon vous coûtera 2%, le souffle dragonesque, arme ultime absolue qui détruit tout sur son passage fera monter la barre à 100% en quelques secondes.
Une fois à 100%, c'est simple, le héros perd la tête, se transforme en dragon et détruit le monde -> GAMEOVER.
Le plus drôle dans l'affaire, c'est qu'il est ABSOLUMENT IMPOSSIBLE de faire baisser le pourcentage de la barre.
C'est donc à vous de faire attention et de n'utiliser ce pouvoir qu'en cas d'extrème urgence, si vous n'avez plus le choix, et encore, il vaut mieux perdre et repenser sa stratégie que d'utiliser 15% dans un combat. Bref, à vous de gérer.

Huuum, prends-toi çaaaaaaaaaaaa!!!
Le fameux souffle qui peut causer votre perte si votre portable sonne.

Un système de jeu un peu changé

Parlons d'abord des "skills" (désolé, j'ai fait le jeu en anglais en import et n'ai pas encore essayé le jeu en français).Les armes que vous trouvez contiennent des "emplacements", libres ou non. Une arme peut avoir un maximum de 3 emplacements, un de niveau 1, un de niveau 2 et un de niveau 3. Les emplacements utilisés contiennent un skill qu'il est impossible de supprimer ou de déplacer, que vous pourrez utiliser en combat. Les emplacements libres sont laissés à votre gestion, vous pouvez y placer le skill de votre choix, un par niveau. Il en va de même pour les armures et les boucliers, pour un maximum de 9 skills en même temps.Ces skills sont donc par la suite utilisables en combat.

Chaque personnage dispose d'un certain nombre de points d'actions, et chacune de vos actions en utilisera. Vous déplacer vers votre adversaire pour le frapper entamera vos points d'actions, et chaque coup que vous lui porterez en utilisera aussi, plus ou moins, en fonction de sa force.

Les personnages auront chacun leur façon de jouer.
-Ryu sera votre attaquant de première ligne, avec son épée, il devra attaquer au corps à corps et donc subir la plupart des dégâts physiques, mais sa résistance le lui permet.
-Nina quant à elle est la magicienne, elle pourra attaquer à distance et frapper plusieurs ennemis en même temps. Elle aura aussi à sa disposition de nombreux sorts de soutiens qui vous aideront beaucoup.
-Line enfin pourra indéfferemment attaquer de loin ou de près, de par l'utilisation de ses pistolets et sa précision.

Comme je l'ai dit auparavant, les ennemis sont visibles sur la carte, et un simple contact déclenchera le combat. Vous dirigerez toujours un seul personnage, qui représentera le groupe, et vous pourrez sortir son arme à tout moment , pour par exemple, détruire avec Ryu une caisse et y découvrir avec une larme de joie aux coins des yeux, une bourse pleine d'argent, ou un objet de résurrection.
Frapper un ennemi avec votre épée déclenchera le combat et vous donnera l'initiative. Au contraire, un slime collé au plafond que vous n'auriez pas vu et qui vous attaquerait agirait en premier pendant le combat. Aussi, Line et son pistolet vous seront plus qu'indispensable pour agir en premier dans les combats.

Les amoureux des colonies de fées des anciens épisodes seront heureux de savoir, que malgré l'atmosphère pessimiste qu'il règne dans le jeu, les petites fées o­nt survécu!! Vous en libérerez une au tout début du jeu et elle vous donnera l'accès à son village, et c'est à vous qu'il conviendra de le faire se développer.
Bien évidemment, les fées sont elles aussi sous le coup du désastre ayant eu lieu, et elles vivent maintenant sous terre. Aussi devrez-vous engager des termites qui creuseront des galeries sous la terre. C'est vous qui leur indiquerez où creuser, et avec le temps, elles découvriront de grands cavernes vides, dans lesquelles les fées pourront construires divers types de boutiques. Ici aussi, c'est vous qui choisirez où mettre quoi, et vous devrez ensuite assigner des termites à la gestion de ces boutiques. Chaque termite ayant en effet trois statistiques, la force, l'intelligence et je ne me souviens plus de la troisième :D.
A vous donc de gérer la petite colonie, d'y passer de temps en temps voir les nouvelles termites ayant fait le déplacement pour travailler, les nouveaux tunnels creusés, les nouveautés dans les boutiques, etc...
Cet interlude est le bienvenu et permet de souffler, notamment après les boss du jeu qui vous feront transpirer plus d'une fois.


Sachez enfin que le jeu est assez court, environ une trentaine d'heures. Mais comme je l'ai dit au début, Ryu n'est qu'un Ranger de base, et il a en fait un "rang" qui lui permet un accès plus que restreint à certaines zones de jeu.
Quand vous aurez fini le jeu une première fois, o­n vous proposera de sauvegarder et o­n vous donnera un nouveau "rang" selon de nombreux critères. Grâce à celui-ci, vous aurez accès (si vous avez été assez bon, ha ha ha) à de nouvelles zones, en apprendrez plus sur les personnages principaux et secondaires, et sur le monde de Breath of Fire V en général. Sans parler d'armes et armures plus puissantes et/ou créatures super balaises à tuer.

Pour engager un combat, il faut frapper le premier.
Et ensuite, le joueur a l'initiative.

SOL, trois lettres bien énigmatiques...

J'en parle en dernier, et j'ai en fait hésité à le faire et je ne sais encore pas dans quelle mesure je vais le faire, car tout raconter gâcherait une partie du système de jeu et le découvrir par soi-même est tout de même plus intéressant. Car même le manuel de jeu (américain, je n'ai pas vu le français) se veut volontairement peu précis.

En effet, vous pouvez à tout moment décider "d'abandonner" et vous aurez deux choix.

- Reprendre au dernier point de sauvegarde

- Reprendre au début du jeu.

Une fois que vous aurez abandonné, le jeu sauvegardera automatiquement pour vous sur votre ancienne sauvegarde, MAIS .... gnahahahahahaha, c'est un risque à prendre, mais le jeu en vaut sûrement la chandelle, non?

Je suis vache, je sais :D

AU FINAL...

Qualité visuelle

Comme je l'ai déjà dit, finies les belles couleurs vives et joyeuses des autres Breath of Fire, ici tout est noir et gris et les captures d'écran qui circuclent sur le net peuvent vous faire douter. Moi aussi, au début, j'étais dubitatif, il n'empêche qu'en jouant, j'ai pris une claque. Les graphismes sont très réussis et vous plongent dans cette ambiance, opposant avec brio les deux monde en opposition.

 17

Qualité sonore

La bande sonore est un chef d'oeuvre. Elle a été composée par le génial Hitoshi Sakimoto, le compositeur de la déjà superbe ost de Final Fantasy Tactics premier du nom. Les musiques sont puissantes, rythmées, emballées, orchestrales, profondes, touchantes ET NE PEUVENT PAS vous laisser indifférent. C'est du grand art.

 19

Background

On pourrait penser que le monde de BoF V n'est pas logique. En effet, si le monde avait dû fuir la surface, il aurait été au plus profond de la terre, et les plus "anciens", ceux qui tiennent véritablement le pouvoir devraient logiquement s'y trouver. Laissant la proximité de la surface et ses dangers aux plus pauvres... Mais dans ce cas, pourquoi empêcher à tout prix Ryu d'atteindre cette surface qui fait peur à tout le monde? (petit sourire narquois) Pour moi, le monde de Breath of Fire V est diablement logique est bien pensé, et chaque personne y a sa place et donne un sens encore plus fort à la quête de Ryu. Par contre, et c'est là que les hordes de fans iront déverser leurs poubelles devant les bureaux de Capcom et crever les pneus de leur pdg, BoFV n'a pas sa place dans la chronologie des 4 autres. Ils auraient pu et dû l'appeler "Breath of Fire : Dragon Quarter" dans le pire des cas, ou "Gaiden" ou que sais-je. Les fans des 4 premiers épisodes espérant en apprendre un peu plus sur BoF seront déçus, peut-être certains seronts-ils curieux de découvrir ce monde nouveau, mais j'en doute.

 14

Interface - Jouabilité

Aucun problème, les menus sont simples et sobres, tout à fait dans le ton du jeu. Les temps de chargement sont rapides et on gère son groupe et sa colonie de fée sans le moindre souci.

 19

Durée de vie - Rejouabilité

Breath of Fire JOUE sur le fait de refaire le jeu au moins une seconde fois, et le fameux système SOL dont je n'ai volontairement pas parlé donne au jeu toute sa puissance et renouvelle encore son intérêt. C'est une idée tellement géniale qu'elle me sidère encore aujourd'hui. Par contre, le jeu est assez court, une trentaine d'heure pour votre première partie, et sachez que pour avoir le meilleur "rang", il faut boucler le jeu en moins de 6h, bon courage...

 16

Gameplay - Intérêt

On ne rigole pas beaucoup en jouant à Breath of Fire V, mais la noblesse de la quête de Ryu est telle qu'on est pris à 200% dans l'envie de sauver cette pauvre Nina et d'apporter de l'espoir au monde entier. Et puis, le jeu nous offre un sacré défi à relever, et j'aime ça. Mais encore une fois, et je le répète, et c'est ce qui baissera la note finale du jeu, BoFV N'EST PAS UN JEU DESTINE AUX FANS DES BREATH OF FIRE DE LA PREMIERE HEURE. C'est un jeu DIFFERENT, RADICALEMENT différent et vous risquerez de ne pas y trouver vos marques.

 14

CONCLUSION

Breath of Fire V pose un problème délicat. C'est un excellent jeu, mais ça n'est pas un vrai Breath of Fire. Il rebutera deux types de public : - Le joueur de rpg classique qui le trouvera bien trop difficile, trop pessimiste et trop "old school" et qui s'en retournera vite jouer à son FFX adoré. - Le joueur de Breath of Fire qui connaît les 4 premiers épisodes par coeur, et qui ne retrouvera ici aucune de ses marques et sera complèment paumé. Il hurlera au scandale et passera à côté d'un excellent jeu car il a été trompé sur sa marchandise. Mais pour ceux qui aiment les défis et qui partent prévenus, en sachant que ce jeu est DIFFERENT, alors là c'est une tout autre histoire, et c'est peut-être par là qu'il faut commencer, par savoir que le jeu est spécial. Et dans ce cas-là alors oui, le scénario vous prendra aux tripes, les musiques vous emporteront, les graphismes vous rendront compte de la dureté de ce monde et la difficulté vous obligera à voir les rpgs sous un autre jour. Bref, vous découvrirez un jeu fantastique.

16 / 20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous connecter afin d'intervenir avec votre personnage.