-- Test de Tales of Phantasia sur Super Nes --

Tales of Phantasia est sorti en 1994 et a été développé par Namco. Oui, vous avez bien lu, Namco un des maîtres de l’arcade a développé un RPG à l’époque de la glorieuse Super Nintendo. Il ne s’est d’ailleurs pas juste contenté de créer un RPG banal mais LE RPG le plus beau et disposant d’un système de combat des plus original.

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Tales of Phantasia
Développeur Namco
Langue Français
Difficulté Moyenne
Genre RPG

Une histoire intéressante mais peu riche en rebondissements

Vous débutez le jeu dans la peau de Klès. Celui-ci va à la chasse avec son ami Chester mais alors qu’il sont sur le point de rentrer, ils entendent la cloche d’alerte sonner. Ils rentrent immédiatement au village mais c’est trop tard, il a été détruit et tous les gens sont morts.

Cependant, votre père agonisant dans vos bras, il vous apprend que les méchants étaient venus chercher le pendentif qu’il vous a donné à votre anniversaire. Vous décidez donc d’aller chercher refuge auprès de votre o­ncle à Euclide mais ce dernier vous livre à l’ennemi.

Vous êtes donc menés vers un mystérieux chealier noir qui vous reprend le pendentif. Vous êtes alors menés en prison.
Vous y rencontrez d’ailleurs une guérisseuse nommé Mint. Et vous fuyez ensemble le château.

Plus tard, vous rencontrez un Morisson (cette famille a énormément d’importance dans le jeu) qui vous révèlera qu’il existe en fait deux pendentifs, ceux-ci servant à délivrer un terrible et très puissant sorcier nommé Dhaos et qui avait été scéllé auparavant par les parents de Klès, la mère de Mint et ce Morisson.

Or, ce dernier veut empêcher que Dhaos soit délivré et se rend donc dans la crypte où il avait été enfermé en vous interdisant formellement de le suivre. Cependant, vous êtes très curieux et le suivez malgré l’interdiction.

Malheureusement, vous échouez dans cette tentative et Dhaos délivré tente de s’en prendre à vous. Mais avant cela, Morisson vous envoie dans le passé.

C’est alors que la véritable aventure commence.

Ainsi, au fil de l’histoire, vous rencontrerez d’autres persos (une sorcière et un invocateur) qui vous aideront dans votre quête.

Mais le scénario (basé sur les voyages dans le temps) bien qu’intéressant, ne retient pas particulièrement l’attention puisqu’il ne connaît pas de véritables rebondissments.

Dommage, car il y avait de quoi faire !

Vos parents affrontent Dhaos.

Une phase différente des autres puisque vous vous battez sur un cheval (ailé qui plus est).

Un système de combat original et un gameplay bien travaillé

Le système de combat adopté est des plus original mais aussi très bien pensé.

En effet, les combats se déroulent comme dans un jeu de combat. C’est assez surprenant mais très bien fait et o­n s’habitue rapidement aux différentes commandes.

Ainsi, vous pouvez donner des coups normaux ou utiliser des coups spéciaux classés en 2 catégories, les coups spéciaux à courte distance ou les coups à longue distance.

Mais ce système a aussi ses inconvénients. C’est-à-dire que vous aurez parfois l’impression de bourriner comme un malade sur une seule touche et certaines batailles n’ont vraiment aucun intérêt.

On peut aussi regretter de ne pas contrôler tous les personnages puisque vous ne pouvez donner que des ordres indirects à vos autres persos. Mais en même temps, o­n peut considérer ça comme un supplément de réalisme car vous ne contrôlez que le perso que vous êtes.

D’autant plus, que le contrôle de tous les persos aurait énormément allourdi l’interface de jeu et aurait même sûrement empéché l’application de ce système de combat .

C’est donc un mal pour un bien. Et dans l’ensemble, le système de combat et le gameplay sont très bien fichus.

Remarquez le reflet dans l’eau.

Les déplacements sur ces véhicules sont bien faits.

Des graphismes ahurissants et des musique époustouflantes

Comme vous pouvez le voir, les graphismes du jeu sont hyper impressionnants. Je crois ne pas me tromper en affirmant que c’est le plus beau jeu de la Snes. o­n va d’étonnement en étonnement.

Ainsi, o­n traverse tranquillement un pont quand o­n s’aperçoit que celui-ci a bougé lorsqu’on a fini de le traverser. Alors, o­n le retraverse et o­n s’apercoit que non, o­n n’est pas devenu dingue, que le pont est bel et bien animé. C’est juste impressionant, je suis sur qu’il y a des jeux 3D qui n’ont même pas ça.

C’est bien simple, vous montreriez ce jeu à un réfractaire de la 2D et celui-ci retirerait tout ce qu’il a pu dire dessus.

En plus, de cette réalisation graphique étonante, le jeu comporte de bonnes musiques mais aussi et surtout des voix.
C’est de la folie pure ! Il y a même une chanson avec des paroles chantées !

Franchement, ne serait ce que pour sa réalisation extérieure, ce jeu mérite d’être joué.

Enfin, les animations des magies et d'autres techniques spéciales sont vraiment bien faites.

Regardez bien le pont.

Tadam ! Il s'est plié sous votre poids.

Une jolie durée de vie pour une difficulté bien dosée

En plus de toutes les qualités précédemment citées, le jeu a une bonne durée de vie. Vous pouvez donc compter sur une cinquantaine d’heures pour en venir à bout.

De plus, la difficulté est bien dosée et évolutive (bien que le combat final soit vraiment bien bien dur).

Enfin, il est à noter que l’on reprend autant de plasir à y rejouer même si le jeu n’est pas énormément fourni en quêtes secondaires et tuti-quanti.

Le temps de l’affrontement final est venu. Accrochez-vous !

Les techniques sont bien réalisées.



AU FINAL...

Qualité visuelle

LE plus beau jeu de la Super Nintendo, rien à redire, c'est tout bonnement magnifique.

 20

Qualité sonore

Magnifique, on est surtout étonné par la présence de voix digitalisées et de chansons avec des paroles chantées et fort bien chantées.

 18

Background

Personnages attachants et scénario intéressant mais sans rebondissements superbes.

 16

Interface - Jouabilité

Pas de problème, dans la lignée des graphismes, c'est-à-dire superbe.

 18

Durée de vie - Rejouabilité

Plutôt bonne sans non plus être exceptionnelle, dommage qu'il y ait si peu de quêtes et interêt si faible.

 13

Gameplay - Intérêt

Bien pensé, et facile à prendre en main, le système adopté même s'il surprend est parfait.

 17

CONCLUSION

Tales of Phantasia est un très bon jeu aux graphismes exceptionnels qui n’en finira pas de vous émerveiller et de vous surprendre. Il possède en plus un bon système de combat et une durée de vie plus que satisfaisante, alors pourquoi hésiter ?

17/20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.