Test de Dragon Ball Z RPG 2 sur Super Nes

DBZ RPG "manga" 2 (ce n’est pas le vrai nom mais bon ça reflète bien le principe) est un ersatz de RPG, sorti en 1995 et développé par Bandai. En effet, il ne propose pas de système de RPG classique mais néanmoins quelque chose d’intéressant.

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Dragon Ball Z RPG 2
Développeur -
Langue Anglais
Difficulté Très facile
Genre RPG

La trame du manga

L’histoire de ce jeu prend place juste à la fin de Dragon Ball (la première série), c’est-à-dire lors du tournoi d’arts martiaux qui voit s’opposer Petit Cœur et Sangoku. Ce tournoi voit évidemment la victoire de Sangoku et le jeu reprend quelques années plus tard alors que Raditzu (frère de Sangoku) kidnappe le jeune Sangohan.

Ensuite, Nappa et Végéta débarquent et enfin débutent l’aventure sur Namek, la quête des Dragon Ball de Namek, le combat contre Freezer... Point final en ce qui concerne l’histoire.

Encore une fois, le jeu de Bandai s’interromp ici (c’est à croire que la série n’avait pas dépassé ce stade en 1995). C’est super décevant.

Il n’y aura peut-être finalement aucun RPG DBZ à mettre en scène Cell et les cyborgs (sauf peut être un projet RM2000 mais bon… et c’est bien dommage.

Mais revenons à nos moutons et plus particulièrement à ce DBZ RPG manga 2.

Lorsque vous avez lu le titre de ce jeu (titre de mon invention), vous vous êtes surement dit : « Bon, DBZ et RPG, je vois ce que c’est mais pourquoi manga ? ».

En effet cet appellation vient du fait que le jeu est quelque peu construit comme un manga interactif (un genre peu répandu en Europe mais un peu plus connu au pays du soleil levant).

En gros, le principe est un peu celui d’un bouquin. C’est-à-dire que vous passez des dialogues agrémentés d’images.

Et le terme interactif dans tout ça ? Et bien en fait, il vous est proposé par moments divers choix (deux ou trois)... c’est sympa mais malheureusement, ceux-ci o­nt trop peu d’importance (sauf à quelques reprises où ils entrainent carrément la perte de la partie).

Ces dialogues sont de plus entrecoupés de combat (on y reviendra, c’est promis) et vous pouvez faire évoluer votre personnage selon deux critères principaux (la puissance ou les PV). Bon, c’est un peu léger pour mériter le terme de RPG mais bon, c’est mieux que rien.

Autrement, le jeu suit parfaitement la trame du manga et je me demande même si certains passages ne seraient pas exactement les mêmes que dans le manga (pour le texte).

Du tout bon… De ce point de vue là.

Comment il frime alors que vous allez le massacrer
Allez, c’est votre premier combat mais c’est pô une raison pour perdre !!!
Bouh le méchant, explosez-le !!
Ah oui, ce sera plus facile comme ça

Des graphismes moyens

Comme vous le voyez, les graphismes lors des dialogues (80% du jeu en fin de compte) sont de bonne voire très bonne facture, bien que tout cela soit quelque peu statique (on peut même dire complètement dépourvu de mouvement). Les visages des persos et les fonds dans lesquels s’affichent leur tête est plutôt bien fait.

Cependant, hormis à de très rares exceptions (qui doivent presque toutes être sur les screens), o­n n’aperçoit pas le corps des personnages en présence, o­n voit seulement la tête du perso sur un fond, dommage.

Mais, ce n’est pas trop choquant vu qu’on a en général les yeux rivés sur la moitié du bas de l’écran, puisque la boîte de dialogue prend au moins la moitié de celui-ci.

Par contre, en combat, ça a tendance à se gâter un peu.
En effet, les personnages ne sont pas très grands, voire même tout petits. C’est plutôt gênant.

En outre, vous ne risquez pas d’avoir mal aux yeux en regardant les effets spéciaux qui suivent un super coup ; o­n est loin de la débauche graphique d’un Tales of Phantasia ou du déluge d’effets spéciaux d’un FF (n’est-ce pas Nigel).

Cependant, l’animation est plutôt bonne en général, ce qui est un bon point. En effet, les personnages se battent et se débattent de manière assez naturelle (enfin faut pas trop exagérer non plus, mais quand même).

En somme, DBZ RPG manga 2 est un jeu qui se contente d’être moyen graphiquement aussi bien en combat qu’en dialogue.

Un de vos derniers combats.
Qu’est ce qu’ils sont ridicules...
Une phase sous forme de mini-jeux.
Vous vous entrainez chez Kaio.

Un système de combat, spécial mais intéressant

Le système de combat adopté est des plus original.

A croire que c’est l’apanage des RPG DBZ d’adopter des systèmes-tests (d’ailleurs très peu repris dans d’autres jeux).

Ainsi, vous choisissez vos attaques par des combinaisons flèche+touche ou touche+touche. Vous pouvez (et même devez) recharger votre énergie qui vous permettra de lancer une super attaque (une par personnage malheureusement).

Lorsque vous effectuez une attaque, celle-ci ainsi que celle de votre adversaire apparaît surlignée dans une couleur.

Si elle est surlignée en bleu, vous réussissez à frapper votre adversaire, si elle est surlignée en rouge, c’est raté, et vous en prenez plein la face et enfin si elle est surlignée en vert, c’est un ex-aequo. Un système innovant qui correspond en fait à des interactions. Comme le feu bat l’eau (dans un jeu classique), les coups de pied battent les blasts classiques.

Cependant, ce système a ses inconvénients.

En effet, vous avez en gros deux possibilités tactiques adoptables (c’est maigre) :
- soit vous attaquez (dangereux vu qu’en général les derniers adversaires répondent par le bon truc).
- soit vous attendez qu’on vous attaque (et là c’est tout bénef si vous connaissez bien les correspondances).

Mais, il existe une autre technique qui permet de gagner tous les combats avec une facilité déconcertante sans perdre un point de vie (je vous laisse le soin de la découvrir…).

C’est dommage, parce que le principe de ce système est en soi très intéressant, mais cette déconcertante facilité lui fait perdre tout son intérêt.

Un mauvais point donc.

Un mythe...
En précede toujours un autre.
Allez, c'est bientôt la fin, là.
Quel choc de puissances !!!

Une durée de vie pathétique (mais presque)

Le gros défaut du jeu vient en fait de sa très très faible durée de vie, à peine 6 heures, c’est juste ridicule.

Cela couplé à une difficulté tout aussi ridicule (une fois la bonne technique trouvée), donne un jeu à l’intérêt plus que mitigé.

Cependant, les développeurs o­nt cru bon de vous permettre de recommencer le jeu depuis un des trois chapitres. Ce qui n’a aucun intérêt excepté celui de vous forcer à recommencer le jeu pour voir si quelque chose change.

Au registre des défauts, o­n peut ajouter la faible qualité de la bande sonore, il doit y avoir à tout casser trois quatres chansons et une vingtaine de sons enregistrés. Ca tient toujours du registre du ridicule.

Finalement, le jeu ajoute un point négatif de plus à sa liste.

Le menu (vous pouvez finir le jeu sans y aller une seule fois tellement il est utile).
Vous pouvez étider vos attaques ici (mais ça ne sert à rien si vous trouvez LA technique).
Voilà le genre de choix auquel vous êtes soumis et qui a une réelle influence.
Voilà en quoi consiste le gros du système d’évolution de ce jeu.

AU FINAL...

Qualité visuelle

Pas terribles même si certains passages sont assez sympas. Par contre, les persos en combats sont trop petits.

 12

Qualité sonore

Deux musiques et des sons criards, c'est à vomir.

 4

Background

Le point fort du jeu, l'histoire colle parfaitement au manga, certains passages sont même directement copiés du manga. Mais évidemment si on aime DBZ..

 16

Interface - Jouabilité

Du même niveau que les graphismes sauf qu'elles sont totalement inexistantes en dehors des combats.

 6

Durée de vie - Rejouabilité

Tout bonnement ridicule. 6 heures la première fois puis en passant tous les dialogues à fond et en utilisant la super technique, 2 heures. Record du monde battu !!!.

 5

Gameplay - Intérêt

Intéressant jusqu'à ce qu'on ait trouvé LA technique, après, ça n'a plus aucun intérêt.

 10

CONCLUSION

DBZ RPG Manga 2 est un jeu à réserver aux fans qui en ont marre de tourner les pages de leur manga. En effet, son système linéaire, ses combats trop faciles et sa réalisation médiocre en font un jeu que les fans de RPG éviteront. Cependant, si on est fan de DBZ ou curieux de voir un des plus courts et des plus faciles RPG au monde, on peut toujours le télécharger... C’est à vous de voir.

9 / 20

Commentaires

Gonan,

jaimerai faire paraie{#emotions_dlg.triste}

Nigel,

Que cherches-tu à faire ?

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous connecter afin d'intervenir avec votre personnage.