-- Test de Eternal Arcadia sur Dreamcast --

Peut être le meilleur RPG de la Dreamcast, Skies of Arcadia a débarqué en Europe en avril 2001 et a su prouver une fois de plus la valeur de la regrettée dernière console de chez Sega. Le mot clef de ce jeu d’exception : l’ambiance !

Fiche technique

Pas de screeshot-titre
disponible
Développeur -
Langue Français
Difficulté Moyenne
Genre RPG

Entrée en matière

Dès les premières minutes de jeu, le décor est planté. Univers à l'aspect très manga, musiques héroïques, piraterie, code d'honneur et combats spectaculaires. S'immerger dans l'univers se fait sans difficulté, on retrouve dès le début des flibustiers, des îles paradisiaques et parfois dangereuse, des repaires de vieux boucaniers et des villes tenus par la main de fer de leurs dirigeants, le tout dans une ambiance légèrement fantasy très plaisante, dans un univers …Aérien ! En effet plutôt que de naviguer sur l'eau, les navires planent entre les nuages, accostant des îles volantes et croisant des animaux parfaitement adaptés à cette vie. Et vous, au milieu de ce petit monde, vous êtes Vyse, un jeune "voleur bleu" cherchant à se faire un nom en compagnie de sa jeune amie Aika, dont le but premier est de parcourir le monde et, pourquoi pas, prouver que son monde est rond et qu’il reste beaucoup à y découvrir !

Bien plus qu'un scénario à suivre: un univers à découvrir!

La première chose qui saute aux yeux dans ce soft est la bonne humeur générale presque communicative qui y règne. Héros, profondément sympathiques, sont prêts à venir en aide à tous, vous n'aurez de voleur que le nom car malgré votre soif d'aventure vous resterez un personnage foncièrement bon. Et l'univers dans lequel vous évoluez n'a rien d'hostile à quelques exceptions près, et mis à part les classiques combats aléatoires rien ne semble vouloir troubler votre progression. Le tout pourrait paraître trop mignon, trop édulcoré, et pourtant la sauce prend à merveille! On se surprend à planer au dessus des nuages en admirant le décor, à sourire aux remarques des héros, et l'on a vite tendance à s'éloigner de sa quête principal pour partir à la course à la renommée. Car là est l'une des grandes forces du jeu. Votre nom de grade ne monte pas en fonction de vos niveau d'expérience, mais de vos découvertes et de vos actions. A travers le jeu, de nombreuses places cachées restent encore à découvrir, comme dans tout monde qui se respecte, et nombreux sont les aventuriers qui aimeraient les dénicher. On se surprend alors à partir à la course aux indices qui pourraient donner les coordonnées de ces fameuses découvertes, et l'on traverse la carte dans l'espoir de devenir un jour "Vyse la légende ». Et cette notion est également introduite dans le scénario! Plus vous avancerez et plus vous pourrez accéder à des lieux inconnus, parfois craints, souvent inaccessibles, et revenir raconter vos péripéties aux nombreux pnjs et pourquoi pas leur redonner espoir et les convaincre de partir naviguer avec vous! En effet, l'autre grand point positif de ce jeu est que vous êtes loin d'être seul. Vos alliés de combat sont toujours les même, avec des variations en fonction du scénario, mais au bout d'un moment vous serez à même de recruter votre propre équipage et de composer ceux qui vous accompagneront, de personnaliser entièrement votre entourage! Et le plaisir de jeu en est augmenté! Quoi de plus gratifiant que de trouver l'argument qui décidera un marin à vous suivre dans votre épopée ?

Un jeu soigné, perfectionné, envoûtant!

Sur tout les plans, Skies of Arcadia surprend, surtout par son ambiance et sa capacité à plonger le joueur dans son monde. Les phases de déplacement sont sublimes pour ce genre de jeu, dans des univers en 3D bénéficient d'une animation du personnage et d'une modélisation de la ville et des pnjs absolument magnifique, laissant très loin derrière elles l'autre grand rpg de la Dreamcast: Grandia 2. Tout donne une impression de vie, les promenades dans les villes ne sont plus une simple course à l'armurerie/infirmerie/auberge, mais de vrais moments de plaisir pour qui sait apprécier ces environnements aussi divers que variés, vous faisant passer par de nombreuses civilisations d'inspirations aussi diverses que les aztèques, les asiatiques, les temples abandonnés et autres paysages désertiques ou glacés! Et ce soin s'en ressent grandement sur les séquences non jouables. Pas de cinématiques grandioses à la squaresoft, mais des passages de dialogue tournant sur le moteur du jeu. Les visages des personnages, aux expressions très manga, les rendent touchants, amusants, attendrissants, étonnants, en tout cas toujours charismatiques et plein de caractère! Petit bémol cependant sur cette fameuse absence de cinématiques. En effet, même si le jeu n’a pas à pâlir de sa réalisation, on ne peut qu’admirer les prouesses de certains rpgs tels que les Final Fantasy et regretter ces interludes entre les phases de jeu, vraies récompense pour le joueur et vrai plaisir pour les yeux. Cependant le fait d’avoir simplifié certaines animation permet heureusement au soft de ne pas tomber dans le piège de l’essai raté de réalisme !

Les musiques, ou comment s?immerger dans l?ambiance du jeu

Cet univers ne serait peut être pas aussi fort si les sons ne collaient pas aussi parfaitement bien aux images. Les dialogues se font de façon écrite, cependant les personnages expriment parfois leurs sentiments par quelques mots ou onomatopées qui nous familiarisent avec leur voix et leur donnent un peu plus de substance. Ainsi, un "yeah", un "let's go", un "thank you for your help" ou un simple rire bien placés renforcent le charismes des personnages. Quand aux musiques, certaines sont tout simplement splendides! Parfois discrètes, elles savent parfaitement s'adapter aux situations, et celle de la carte n'a rien de stressant pour une fois, au contraire, elle pousse à la découverte... On peut noter en particulier les musiques des villes d'Horteka et Esperanza, l'une dansante et l'une nostalgique... Les écouter permet de prendre conscience de la gamme d'émotion que peut susciter ce jeu!

Un système de jeu particulièrement fluide

Ce qui peut inquiéter au premier abord est le fait de deux phases de combats bien distinctes: les combats classiques et les combats de navire. En effet, vos personnages peuvent comme dans tout rpg affronter des créatures en groupe, mais il vous arrivera parfois d'affronter un navire ennemi avec le votre, ce qui change la donne de votre stratégie! Cependant le système de jeu est semblable, et particulièrement agréable à jouer et intuitif. Dans le cas d'un combat au sol, tous vos persos se partagent un certain nombre de points d'esprits, qu'ils devront dépenser pour effectuer diverses actions (ou passer un tour pour se focaliser sur le gain de plus de points). Le choix des actions se fait durant votre tour de jeu, et elles se déclenchent ensuite avant l'attaque ennemie, ce qui permet de mettre en forme des stratégies illimitées et vraiment passionnantes. Le système est semblable pour les combats de vaisseau, mis à part que votre navire est le seul à utiliser ses propres points d'esprit... et là encore le système est diablement efficace, avec des possibilités d'attaque très diverses, mais surtout le choix du moment des actions à effectuer. Par exemple lorsque votre navire est mal orienté vous avez tout intérêt à vous défendre ou à focaliser votre énergie, et à l'inverse lorsque vous êtes en bonne position c'est le moment pour utiliser votre puissance de frappe! Au niveau de la magie, les effets visuels sont de toute beauté, mais les sorts offensifs se révèlent finalement assez peu efficace pour la plupart des persos, et se limitent vite à l'utilisation de sorts de soin ou de protection et amélioration des personnages. Cependant un autre aspect enrichit le jeu: la présence de coups spéciaux à apprendre au fur et à mesure, plusieurs par personnages, infligeant des effets dévastateurs pour une dépense conséquente de points d'esprit. Cette possibilité existe d'ailleurs aussi sur les navires. Enfin, un aspect encore plus impressionnant du système de combat: la possibilité d'attaquer en groupe! Ainsi pour la dépense de la totalité de vos points d'esprits, tous vos personnages (combat au sol) ou tout votre équipage (combats de vaisseaux) porteront ensemble une attaque superbe et très douloureuse pour vos ennemis! Cependant cette option est plus pour le visuel car il est en général plus intéressant de garder ses points pour une stratégie plus "fine". Et pour couronner le tout, ce soft se paie le luxe d'une durée de vie énorme pour peu que l'on veuille l'achever intégralement, et ce sans que l'ennui ne pointe jamais le bout de son nez!

Heu... mais alors... les défauts?

...ha... Le point difficile à aborder dans ce test à vrai dire, tant ce soft est bourré de qualités. Les combats peuvent paraître répétitifs au début à cause du nombre de coups limité de chaque perso, mais l'évolution se fait rapidement et le plaisir de jeu s'intensifie, ce qui balaie cette impression après à peine quelques heures. Le principal fait qui peut rebuter les joueurs est peut être l'univers au premier abord. En effet ce design très manga, cet aspect peut être parfois trop sympathique de l'univers, et tous ces bons sentiments, celà peut avoir tendance à rebuter ceux qui préfèreraient débiter du monstre et narguer du vilain méchant cruel que personne aime... Mais c'est pourtant cette forme de poésie dans l'univers, d'entrain dans les personnage et leur façon de voir le monde, qui rend ce jeu vraiment unique en son genre dans la façon d'y jouer.



AU FINAL...

Qualité visuelle

Les meilleurs graphismes dans cette catégorie de jeu sur cette machine! Les décors sont sublimes et surtout parviennent à retranscrire l'ambiance des endroits visités. Un réel plaisir.

 18

Qualité sonore

Envoûtants... Parfaitement placées, les musiques vous plongent littéralement dans l'état d'esprit de l'endroit que vous visitez! Peut être plus de dialogues parlés la prochaine fois.

 19

Background

Un scénario assez simple mais très efficace

 16

Interface - Jouabilité

Très agréable et intuitive malgré parfois quelques difficultés de caméra classiques dans les déplacements du personnage.

 17

Durée de vie - Rejouabilité

Rien à redire. Enorme pour un gamer désirant tout trouver sans tricher, très élevée pour le joueur moyen.

 18

Gameplay - Intérêt

Des personnages très classiques avec pour particularité commune leur joie de vivre et leur aspect attachant! Un scénario assez simple mais très efficace et surtout aux péripéties parfaitement placées et dosées pour renouveler l'intérêt, mais surtout rehaussé par les nombreuses quêtes annexes. On regrettera une certaine répétitivité dans les combats.

 16

CONCLUSION

Sans doute le meilleur RPG de la Dreamcast, montrant à merveille les capacités ludiques de la machine! Attachant, passionnant, prenant, il laissera le souvenir de nombreuses heures de plaisir! Un soft qui sait être original sans pour autant déconcerter les accrocs du genre tout en convenant à un grand nombre de joueurs !

17/20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.