-- Test de Barver Battle Saga sur Megadrive --

Tester un Rpg Taïwanais ce n'est pas courant, mais quand un patch anglais est disponible, on ne va pas se priver! Sorti tardivement sur Megadrive ( en 1996 donc après la sortie de la Saturn), sans licence de Sega, Barver Battle Saga: Magic Warriors est un jeu qui a la particularité de n'être sorti qu'en Chine !

Ce sont les développeurs de Chuanpu Technologie qui réalisent cette oeuvre, à la fois étrange et classique, objet de ce test.

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Barver Battle Saga
Développeur Chuanpu
Langue Anglais
Difficulté Moyenne
Genre RPG

C'est quoi ce jeu ?

La première chose qui nous frappe en tant que joueur est la beauté du jeu qui n'a rien à envier aux ténors du genre sur 16 bits. Colorés et détaillés, les graphismes font honneur à la megadrive, en particulier hors combats, car dans ceux-ci le constat est plus mitigé. Alliés comme ennemis, les sprites ne sont pas très grands, et s'ils sont animés, ils le sont alors de manière plutôt rudimentaire. On pense immanquablement à Breath of Fire ( le premier) en moins bien animé.

Le deuxième point frappant, c'est que visiblement les graphistes ne se sont pas gênés pour voler ici ou là quelques sprites. Assez scandaleux... mais ça permettra de jouer à un jeu dans le jeu, reconnaître d'où vient tel ou tel sprite. D'après l'équipe de traduction anglaise, Seiken Densetsu 3 et Romancing Saga 3 ont été les principales sources "d'inspiration", mais d'autres jeux sont aussi touchés, si vous croisez un boss dont le design ressemble bizarrement à celui d'un boss de Phantasy star 4 ce n'est peut-être pas une coïncidence.

Malheureusement la cohérence en prend un coup quand un ennemi visible, par exemple un oiseau, vous touche et que le jeu passe en mode combat et que vous vous retrouvez face à des lézards. ça n'affecte en rien le gameplay mais laisse un goût d'inachevé.

Le moteur sonore lui aussi a été "emprunté". Quant aux musiques je n'ai aucune idée si elles sont originales ou pas.

Un plan magnifique, histoire d'apater le lecteur...

Les magies sont nombreuses, le menu par contre n'est pas exceptionellement pratique.

C'est tout droit mon brave !

Le background est assez simple. Le monde est divisé en 2 civilisations, les humains tournés vers la technologie et les démons portés vers la magie. Il y a 1000 ans ces civilisations sont détruites par une arme terrifiante, construite par les humains. Depuis, la vie a repris ses droits, les humains sont divisés en 4 royaumes quant aux démons, nulle trace d'eux. Je vous passe les détails vous n'avez qu'à laisser tourner l'introduction et lire, ce n'est quand même pas compliqué !

Vous incarnez Tim, un jeune homme avec un grave problème capillaire, au regard de ses cheveux bleus, ainsi qu'un second problème plus grâve : il est banni de son village ! Pour une raison qu'on ne dévoilera pas, il quitte son hameau. Chemin faisant, vous sauvez une jeune fille de vils démons, jeune fille qui vous suivra très probablement en raison de la couleur de vos cheveux... (joke)

Vous apprenez que ces créatures veulent s'emparer de précieuses reliques détenues par ces royaumes, cachées dans des temples ( de la Lune, du Soleil...), et vous allez devoir les protéger de vos ennemis.

Évidemment, vous serez rejoints par d'autres personnages, sans grande épaisseur psychologique mais avec une petite histoire pour chacun. Un scénario classique mais agréable, quelques passages humoristiques avec une personne légèrement enivrée, un ordinateur qui se croit le plus intelligent du monde... Bref, plutôt sympa.

Certains joueurs pourraient, par contre, ne pas apprécier l'extrême linéarité du soft. Villages et zones de combat s'enchaînent de façon presque mécanique, vous pouvez revenir en arrière (et encore pas toujours) mais hormis le cas où vous auriez oublié une zone où se planquait un coffre, l'intérêt est nul. Avancez pour acheter de nouveaux équipements et de nouveaux sorts, tel est le destin de notre brave équipe. L'absence de carte du monde est loin d'être préjudiciable dans ce contexte.

Merci aux traducteurs et aux "pirates Chinois dans un garage".

J'ai l'impression de l'avoir déjà vu lui...

Un gameplay simple et efficace mais perfectible

Le gameplay est tout à fait classique dans les villages, nous y trouvons des auberges pour reprendre de la vie et des points de magie, des magasins d'armes, d'objets et d'armure ainsi que des magasins de magie où l'on achète nos sorts. Vous trouverez aussi des babioles dans des coffres, tonneaux, etc. Des invocations sont aussi de la partie, invocations que nous récupérons soit en tant que simple objet soit en les battant en combat.

Les combats ont là aussi un air de déjà vu, attaque, magies, items... L'originalité ne se trouve pas là mais dans le menu d'options qui vous permet d'activer le Real Time Battles ou pas. Concrètement, si vous choisissez de l'activer, les combats se dérouleront en mode ATB (Combat en Temps Actif) comme pour la plupart des FF ou Chrono Trigger. Si vous ne l'enclenchez pas, le temps s'arrêtera quand vous êtes dans les menus de magies et d'items, vous laissant le temps de réfléchir à vos prochaines actions. Une option qu'on aimerait voir plus souvent tant il est agréable qu'on laisse le choix au joueur.

D'autant plus louable que le menu de combat n'est pas exempt de défauts. En effet, il n'y a pas moyen d'obtenir une description des items ou des magies en combat, ce qui ne pose pas de problèmes pour les magies, les noms étant généralement explicites, cela est en revanche bien plus dommageable pour les items. À quoi sert un Tata fruit par exemple ? Heureusement la difficulté étant moyenne, pour autant que vous fassiez vos emplettes dans les villages, ce n'est pas un défaut insurmontable d'autant qu'hors combats ces objets sont parfaitement décrits.

Concernant les menus hors combat on regrettera surtout l'absence de l'option "ranger" dans le menu des magies, vos personnages pouvant chacun en stocker trente différentes, il eut été pratique que cette option fusse disponible, d'autant qu'elle existe pour les objets. On notera aussi que durant l'achat d'équipement, une simple flèche vous indique si l'équipement en vente est supérieur au votre... Sauf que cette indication ne prend en compte que la caractéristique principale, l'attaque pour une arme et la défense pour une partie d'armure, sans nous informer des effets sur l'esprit et l'agilité.

À noter que vous pouvez sauvegarder à tout instant même dans des grottes, donjons ou à 2 pas d'un boss : Pratique !

(Testé avec l'émulateur fusion 3.64, aucun problème)

- Où est ma description d'objet ?
- Dans ton c..., mon ami !

Une dizaine d'invocations, certaines très jolies, sont présentes.



AU FINAL...

Qualité visuelle

Beau, détaillé, coloré hors combats même si on aurait aimé plus de variété. En combat, les sprites, animés sommairement  sont un peu petits, mais les boss et les nombreuses magies font le job.
Des incohérences dues certainement à "l'emprunt" de certaines parties graphiques gêneront certains.

 16

Qualité sonore

Tantôt entrainante, martiale ou bucolique la musique est très bonne, mais pas assez variée. Un thème pour les villages, un pour les châteaux... Non, je n'exagère pas, encore une fois heureusement quelles sont très bonnes, parce que sinon le Barver Battle Saga eut été difficilement supportable sur la longueur. Les bruitages ? Anecdotiques.

 13

Background

La trame principale est plaisante, les personnages n'ont pas une grande personnalité, mais ont une histoire à nous raconter, plus ou moins grande. L'univers n'est pas particulièrement original mais ça reste acceptable.

 14

Interface - Jouabilité

Droit au but, ce n'est pas seulement la devise de l'OM, c'est aussi visiblement celle des créateurs du jeu. Quelques ajustements auraient été les bienvenus. En combat, pas de description pour les objets. Hors combat une gestion des magies fastidieuse, en 1996 on pouvait faire mieux.

 15

Durée de vie - Rejouabilité

D'une durée d'environ 25 heures, on peut dire que c'est tout à fait correct. Le jeu ne posera pas de difficultés au joueur habitué au genre, hormis le boss de fin, pas difficile à tuer mais à trouver. Aucune rejouabilité, le soft étant linéaire.

 15

Gameplay - Intérêt

D'un classicisme presque total, sans fioritures, sans idée novatrice, une repompe totale d'un JRPG. Ceci peut être vu comme une tare pour celui qui recherche l'originalité, l'étincelle jaillissant de l'obscurité, mais pour d'autres, c'est le confort casanier du feu qui crépite dans la cheminée un soir d'hiver. En clair moi j'aime.

 15

CONCLUSION

Barver Battle Saga a le mérite de donner envie de tâter d'autres RPG chinois sur megadrive, comme Ya Se Chuan Shuo Pian, Fengshen Yingjie Chuan du même développeur ou Conquering The World 3.

Malgré son statut de jeu pirate il n'en demeure pas moins attrayant, avec ses combats dynamiques, ces graphismes chatoyants et sa durée de vie correcte d'environ 25 heures, mais sa linéarité et son manque de variété musicale lui portent préjudice.

Néanmoins une expérience classique d'une certaine efficacité.

14.5/20

Commentaires

Nigel,

Merci Herbert !

Cette option sur Barver, permettant de choisir le mode de jeu, c'est tellement intelligent !

- Message édité par Nigel le 21/04/2014 à 20:49 -
prout,

Tu parles de choisir si ATB ou non ?

Nigel,

Exactement

prout,

Tu sais que la plupart des FF te le permettent aussi ? :D

Nigel,

??!! Ah bah heu... ah bon ?!

prout,

Dans les options ouai, souvent tu peux mettre ou ATB ou tour par tour (dont le choix du tour se base sur l'ATB quand même mais bon).

baha,

je trouve que ce jeux a un petit coté Breath Of Fire 2 sur SNES. L'univers, le heros, presque la meme interface de combat......

baha,

merci les gars pour les tests que vous faites, ils sont souvent drôles et bien ecrits et c'est une partie pour ça que je viens jeter un oeil de temps en temps,

herbert,

Je ne suis pas un spécialiste en BOF ( j'ai commencer mais jamais fini le 3 et 4 que je trouve un peu mou en combats ) mais clairemment le héros au cheveux bleu et la vue en combats rappel BOF. Dommage que l'animation ne sois pas de la même qualité.

Nigel,

Je rejoins Baha, on sent vraiment l'inspiration Breath of Fire sur Barver Battle Saga, lors des combats notamment.

prout,

Clairement oui!

Par contre Herbert, je pense que tu peux faire tous les BOF sans soucis, surtout le second si t'aimes vraiment le old-scool, c'est un des meilleurs RPG de l'époque que j'ai fait.

prout,

Merci pour la critique Baha, c'est bien cool !

herbert,

Les 2 premiers sont dans ma longue liste des jeux à faire même si le 3 et 4 ne mon pas enthousiasmé outre mesure.

herbert,

Oui merci, au moins on voit qu'il y à encore quelque passionné, ça fait plaisir.

Nigel,

Personnellement j'ai fais le 1 tardivement, et honnêtement je trouve que c'est une petite merveille. Le 2 est meilleur sous tous les domaines, objectivement parlant, mais je l'ai trouvé plus lourd à jouer. Breath of Fire 3 est pour moi une vraie petite merveille, souvent mal interprétée. Breath of Fire 4 possède un gros atout en combat : Les combos, mais hormis ça, j'ai eu du mal à retrouver l'esprit de la série.

En tout cas Barver me semble être dans l'esprit d'un BoF, faut que je l'essaie ^^

- Message édité par Nigel le 28/04/2014 à 08:03 -
prout,

BOF V n'a rien d'un BOF mais c'est le meilleur de la série :D

 

herbert,

Le 5 c'est plutôt un D-RPG ? Pas mon genre mais c'est mieux que de jouer sur mobile au 6 !

prout,

C'est pas un D-RPG du tout. Et y'a tout simplement le meilleur scénario de la série et le plus intimiste. Si on pense (à tord) que c'est un D-RPG c'est à cause de l'évolution en sous-sol dans le jeu. Mais c'est justement la base de toute l'idée du jeu et de son fond.

- Message édité par prout le 02/05/2014 à 11:30 -
herbert,

Ok merci, pour cette précision.

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.