-- Test de Fading Hearts sur PC --

Il y a plusieurs milliers d’années, Amaterasu, divinité mère chez nos amis Japonais leur a prédit qu’un jour ils domineraient le monde. Aujourd'hui, si une chose est sûre c’est que l’influence de la culture japonaise  sur tout ce qui touche au domaine de l’animation est présente à l’échelle mondiale…

Fiche technique

Pas de screeshot-titre
disponible
Développeur Sakura River Interactive
Langue Anglais
Difficulté Très facile
Genre TXT-RPG

Mais qu'est-ce que c'est que ce ****

Ou plus exactement « What the … ?! » sont les quelques mots qui m’ont traversé l’esprit lorsqu’une de mes relations dont je ne citerai pas le nom me présenta le jeu en tant que RPG.
Fading Hearts, premier produit d’une petite société canadienne du nom de Sakura River Interactive est un produit qui tente de renouer là où de nombreuses tentatives ont échoué : celles de créer une nouvelle graphique (aka visual novel) avec un gameplay RPGesque qui soit un tant soit peu attractif.
Qu’en est-il exactement ? C’est ce que je vous laisse découvrir dans ce test relativement court.

Ouah c'est joliiiiiii...

Ohhhh c'est beauuuu... on dirait un dating sim...

Fading Hearts

Un titre qui promet autant que les vieux feuilletons à l’eau de rose, ce qui expliqua mon scepticisme lorsque le titre me fût présenté comme étant un RPG.
Effectivement, plus qu’un RPG, Fading Hearts est avant tout un de ces visual novels dont nos amis nippons raffolent et tout habitué du style ne devrait pas être dépaysé.
L’histoire tourne donc autour d’un protagoniste nommé Ryou et de ses 2 amies d’enfance, créant ainsi un triangle amoureux qui va faire partir le scénario vers un dénouement des plus abracadabrants.

Des lolis... ils commencent à faire peur les canadiens là...

Deux jolies jeunes filles célibataires... d'office on sait qu'on est pas dans la réalité.

Mais en quoi est-ce un RPG ??

Comme je le disais précédement, Fading Hearts n’est pas réellement un RPG. Pour progresser à travers le scénario, Ryou aura la possibilité de faire différentes tâches qui lui permettront de se procurer de l’argent et d’améliorer ses stats. Il serait même à noter qu’il est possible de finir le jeu sans toucher à la partie RPGesque du tout, les diverses fins variant selon les interactions qui auront été accomplies le long du jeu.
L’interface de combat est des plus basiques qui soit, et  au final tout élément de RPG passera au second plan, laissant l’action se centrer autour de l’histoire principale. Ainsi, le joueur passera 90% du jeu à faire défiler du texte sur l’écran, ce qui ne manquera pas de décourager ceux qui sont habitués à un style de jeu plus actif.

Une interface extrêmement simple : Que voulez vous faire aujourd'hui ?

Ce combat est perdu d'avance si on y va en force brute.

Un contenu vidéoludique relativement moyen ?

Si  les graphismes sont de toute première classe et les artworks magnifiques, l’histoire est extrêmement générique avec de nombreux clichés partout et devient facilement prévisible.  De ce fait, si les différentes possibilités scénaristiques laisseront le joueur tantôt avec le sourire aux lèvres  et tantôt avec un goût amer dans la bouche, le dénouement des événements sera relativement prévisible à tout fan d’histoires du style.
Il reste également à évoquer la musique qui est des plus médiocres que j'ai entendues à ce jour. En effet entre certaines mélodies qui sont relativement écoutables et le thème principal du jeu qui est un des pires que j'aie jamais entendu, je ne sais que dire…
Au final, il ne faut pas s’attendre à quelque chose de spécial avec Fading Hearts. Même si la production est dans l’ensemble plutôt réussie, elle ne l’est qu’en tant que Visual Novel, et n’est nullement à considérer comme un RPG en soi.

Nhm... une jolie jeune fille qui demande si je veux sortir avec elle... c'est quoi l'arnaque ?

Oh... que Rina est jolie comme ça
{#emotions_dlg.je_t_aime}



AU FINAL...

Qualité visuelle

Des artworks magnifiques et une interface digne d'un Visual Novel Japonais

 18

Qualité sonore

Cela va de "passable" à "bouchez vous les oreilles!!!" en passant par la case médiocre. En outre le manque de voice acting enlève une dimension par rapport aux produits Japonais.

Bref, rien de bien transcendant...

 6

Background

Une histoire avec des éléments tantôt abracadabrants, tantôt clichés qui atterrissent comme un cheveu au milieu du plat. Le tout est tellement décousu qu'il est difficile pour les non habitués de s'immerger facilement dans l'histoire. Le tout forme un ensemble convenable toutefois

 11

Interface - Jouabilité

Une interface extrêmement simple à prendre en main mais rien d'innovant par rapport aux autres jeux du genre...

 13

Durée de vie - Rejouabilité

Une très bonne rejouabilité qui fait monter la durée de vie à de nombreuses heures pour ceux qui auront accroché. C'est probablement l'autre point fort du jeu car la monté de différentes stats aura un résultat différent sur certains éléments scénaristiques.

 17

Gameplay - Intérêt

En tant que Visual Novel le jeu est relativement sympathique à jouer mais en tant que RPG c'est un échec tant le système est simplifié. Tout le fun consiste à chercher un chemin qui mène à un dénouement heureux.

 13

CONCLUSION

Mon avis personnel reste partagé en 2.

En tant que fan d'animation japonaise je trouve que l'histoire est extrêmement "cliché" même si il y a un certain charme dans le style graphique. Pour un premier produit effectivement ce n'est pas mal du tout mais il y a encore beaucoup de progrès à faire.

En tant que fan de RPG je suis complètement déçu et j'aurais préféré que l'on me présente le jeu autrement. De ce point de vue là, je diviserais la note par 2.

12.5/20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.