-- Test de Valkyrie Profile : Silmeria sur Playstation 2 --

Valkyrie Profile présentait en sont temps sur psone la pièce maitresse d'Enix, le RPG de tous les temps, la plus fabuleuse aventure qu'il ait été donné d'accueillir dans son salon. Surfant sur la vague des suites et autres portages, Square-Enix décide en 2006 de donner une suite au bijou d'antan. Succès d'estime risqué mais succès commercial évident. Laissez-moi vous conter une histoire en direct du Valhalla.

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Valkyrie Profile : Silmeria
Développeur Tri-Ace
Langue Anglais
Difficulté Moyenne
Genre RPG

Posons les bases

 

Valkyrie Profile : Silmeria ne fais pas réellement suite au premier Valkyrie Profile rebaptisé VP : Lenneth sur PSP. Il s'agit en fait de la préquelle de VP premier du nom ou plutôt d'une histoire parallèle à ce premier VP. L'histoire se déroule quelques siècles avant la venue de Lenneth Valkyrie dans le corps de Platina, personnage mythique qui aura fait rêver plus d'une dizaine de milliers de joueurs et qui continuera à en émoustiller plus d'un. Vous contrôlez alors Silmeria, la soeur de Lenneth, et donc une autre Valkyrie, qui s'est incarnée dans le corps de Alicia. Alicia est la princesse déchue du royaume de Dipan, dont le père et roi, Barbarossa (que vous combattrez dans le premier VP), s'est élevé contre la volonté des dieux. Odin, avec l'aide de Hrist, la troisième soeur Valkyrie, prévoit de détruire cet impudent royaume.

La réincarnation de Silmeria dans le corps d'Alicia étant incomplète, les deux âmes cohabitent dans la même enveloppe. Silmeria aura vite fait de prévenir Alicia du terrible danger qui les guette. C'est ainsi que commence l'aventure, il faut prévenir le roi Barbarossa. Traverser des plaines hostiles est déjà un mal mais le transfert de Silmeria incomplet verra l'émergence de Hrist sur Terre, or Midgard ne peut avoir deux valkyries à une même période. Hrist partira ainsi à la continuelle poursuite de Silmeria afin de la faire revenir sur Asgard et plus particulièrement au Valhalla, auprès d'Odin, l'ennemi direct d'Alicia... Fort en rebondissements et à la poésie constante, le scénario de VP2 s'étoffera au fur et à mesure que les heures de jeux passent et ce, pour notre plus grand bonheur.

 

Ca vous rappelle pas quelque-chose?

Aaaah Venise...

Un système de jeu unique

 

Il y a deux écoles dans le RPG classique, celui des combats en tour par tour chiants et celui des combats qui blastent. Tout ce que touche Tri-Ace, la boite de développement des VP, elle le transforme en un monstre d'énergie, de rapidité d'action et de fluidité hallucinante. Et c'est le cas dans les VP. Le premier Valkyrie arborait un style de combat très particulier, inédit à l'époque, et encore jamais repompé. Les ennemis sont visibles sur la carte et lorsque l'on rentre en contact avec eux, le combat se lance dans une nouvelle fenêtre. Chaque personnage est assigné à un bouton frontal du pad. Vous avez jusqu'à quatre personnages correspondant au nombre de boutons de la psone. Le but du jeu est de balancer vos perso sur l'ennemi avec un fraquat de puissance tout en enchainant les combo jusqu'à faire monter une jauge vous permettant alors de lancer des super attaques. Outre l'aspect très rapide et direct des combats, la mise en scène des attaques et notamment des attaques spéciales, avaient défrayé la chronique à l'époque. Rare étaient les RPG proposant un tel niveau d'action, surtout pour un tour par tour ! VP2 vient rajouter sa pierre à l'édifice sauf que cette fois-ci lorsque vous êtes en combat vous pouvez encore vous déplacer sur une carte en 3D. On arrive ici à une approche un peu Tactical RPG mais plus dans la veine de Breath Of Fire V excepté qu'ici les déplacements rechargent justement votre jauge de coups et non l'inverse. Ainsi vous pourrez jouer sur vos déplacements autour de vos ennemis pour enchainer les coups avec violence. Bref le système de VP amélioré, voilà tout !

Les déplacements se font comme sur VP, c'est-à-dire vu de côté sur un seul plan à la manière d'un vieux jeu de platefrome 2D. Sur la carte, plus aucun déplacement n'est possible, vous pouvez juste aller d'un lieu à l'autre en choisissant votre lieu de destination sur une carte du monde. Les Einerjhar ne se trouvent plus non plus en sondant de manière tragique les astres mais en extrayant les âmes des armes des braves combatants morts. On perd cet aspect tragique et profond si délectable et faisant la particularité de VP. Les Einerjhar sont alors relégués au simple rôle de personnages jouables sans saveur et sans histoire


 

Alicia tu es magnifique... ou devrais-je dire Silmeria !

Blast !

Des graphismes somptueux, une musique enchanteresse

Valkyrie Profile : Silmeria fait partie de la vague actuelle de RPG produits par Square-Enix. Autrement dit tous les efforts sont mis sur la présentation du soft. Ne vous étonnez donc pas de retrouver une palette graphique magnifique avec des décors en 3D somptueux. Les personnages sont aussi très bien matérialisés. Le character designer est par contre assez inégale dans l'élaboration de ses personnages. Certains ont grave de la gueule, d'autres sont franchement insignifiants. Les cinématiques sont très bonnes (forcément) mais la mise en scène n'est pas toujours aussi active qu'un Shadow Hearts ou un Xenosaga, dommage.

Le compositeur est encore une fois Motoï Sakuraba. Quoi?! Il faut que j'en dise plus? C'est Sakuraba quoi ! Autrement dit les musiques sont absolument magnifiques ! On a le droit à de grandes envolées symphoniques, à des belles mais nostalgiques mélodies et autres compositions dramatiques. Quelques thèmes clin d'oeil à VP premier du nom sont installées ça et là, mais en tout et pour tout, c'est du grand art.

Le Dragon Orb ??

Lezard refait son apparition dans cet opus. Et il vous réserve de sacrées surprises !

Le digne successeur de Valkyrie Profile ?

 

Franchement ? Non. Habitué à casser le suspens directement, j'ai aussi l'habitude d'expliquer mes dires. Si VP2 n'atteint pas le niveau de légende du premier c'est pour de nombreuses raisons que je vais vous exprimer.

Tout d'abord, la durée de vie de VP2 explose littéralement celle de VP1, certes, mais uniquement par un système de difficulté mal dosée. Vous pouvez exploser n'importe quel ennemi en un coup dans un endroit d'un donjon et vous faire ruiner comme ce n'est pas possible dans le plan suivant. Une seule solution alors : le leveling-up. Celui-ci devient outrancier à deux moments du jeu et rajoute bien franchement 20h00 au compteur. 20h00 de combat? De quoi gaver tous ceux qui détestent les Donjon-RPG. Ne croyez pas finir le jeu sans vous y soustraire.

Ensuite l'histoire, quoique très enchanteresse, souffre d'une moins bonne mise en scène et surtout de la perte du côté tragique de VP1. Pourtant je vous assure que c'est du très bon sur ce VP2 mais du moins profond, du moins bien orchestré. Du coup la magie marche moins, on fait le jeu, on apprécie le jeu, on oublie le jeu.

Les musiques, quoique superbes par moment, resteront moins dans le crâne des joueurs. Elles sont moins entraînantes, moins speed et en générale seules les musiques des passages scénaristiques tuent.

Le mélange 2D / 3D a fait perdre le charme qu'avait VP1. Aujourd'hui le jeu est entré dans cette phase d'uniformisation Square qui fait perdre l'essence même de Valkyrie Profile.

Bref pour ces quelques raisons, je sais que le jeu n'atteindra jamais le statut du premier. Quoiqu'il en soit cela reste un très bon RPG !


 

Les cut-scènes sont faites pour la plupart avec le moteur du jeu.

Voici à quoi ressemble le menu des combats



AU FINAL...

Qualité visuelle

Le jeu est très beau. La 3D est assez fine malgré le fait que ça aliase pas mal. Mais bon c'est de la PS2 !

 16

Qualité sonore

En dessous des travaux précédents de Sakuraba, ça reste malgré tout énorme. Le thème des combats est assez chiant par contre.

 16

Background

Valkyrie Profile : Silmeria pose les bases du premier Valkyrie Profile... à moins que ce soit le contraire. Toujours est-il que le scénario est très riche. Le monde où vous évoluez est complexe et bien travaillé. Le côté apocalyptique propre à Valkyrie Profile se fait sentir. C'est du bon !

 15

Interface - Jouabilité

Alors tant les combats sont excellents et ultra intuitifs tant le menu hors combat, à l'instar du premier Valkyrie, est très riche, certes, mais du coup ultra bordélique et surtout tout sauf ergonomique. Assez déstabilisé de ce côté là, j'ose même pas imaginer pour une personne qui n'a que peu d'expérience en RPG.

 12

Durée de vie - Rejouabilité

Comptez 50h00 de jeu avec leveling-up obligatoire. Comptez le double si vous voulez faire la Seraphic Gate. Bref si vous aimez les combats à outrance, vous avez le jeu avec la plus longue durée de vie qui existe sur PS2. Par contre le refaire une seconde fois n'apporte que peu d'intérêt. Une fois terminé on a juste envie de se retaper le premier VP !

 15

Gameplay - Intérêt

Le jeu est défoulant par ses combats. Le plaisir de voir apparaitre Lenneth est un trésor inestimable. Et surtout comprendre la fin du premier Valkyrie Profile en jouant à sa préquelle, moi je dis ça tue ! Malgré tout ça ne m'a pas foutu la claque escomptée.

 14

CONCLUSION

Valkyrie Profile : Silmeria est un excellent RPG. Le prendre comme un jeu faisant suite à VP est possible même s'il ne gagne pas la même place que ce premier opus tellement celui-ci était à l'époque spontané et enchanteresque. Malgré tout VP2 est une valeur sûre de la PS2 et fait et fera partie des grands de cette console qui rend l'âme.

14/20

Commentaires

Nigel,

Excellent test, comme d'hab.
Ca m'aurait presque donné envie de jouer à VP2 si ma réticence envers les Valkyrie profile n'était pas si forte. :p
Peut-être que j'essaierai à l'occas...

prout,

quitte à choisir faut faire le premier hein. Et tu peux envoyer personne si tu veux :P

Nigel,
Uh mais il me semble qu'on n'a pas trop le choix, si ?
prout,

ah sisi.

T'as 3 fins différentes selon tes actions, en gros t'as envoyé, t'as pas envoyé et la vraie fin

Nigel,

Ouais mais il reste toujours cette foutue limite de temps pour laquelle on ne peut rien y faire, et ça, c'est le must du pire pour moi.
Etre limité en temps dans un jeu, j'supporte pas :D

prout,

j'ai pas aimé non plus. Mais je m'y suis soumis vu comment ça tue à coté :P

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.