-- Test de Super Robot Taisen Original Generation sur Game Boy Advance --

4 ans après sa sortie au pays du soleil levant, Atlus décida de faire cadeau aux américains d'un jeu qui n'avait jamais pu être exporté hors du pays en raison d'une histoire de droits de diffusion compliquée. Je vous propose donc de découvrir ce petit bijou...

- Egalement connu sous les noms: スーパーロボット大戦 OG, Super Robot Wars OG -

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Super Robot Taisen Original Generation
Développeur Banpresto
Langue Anglais
Difficulté Facile
Genre T-RPG

Année 200 de l'ère spatiale...

L'histoire se passe alors que la civilisation Terrienne commence à se propager dans l'espace. Deux météores o­nt successivement frappé la Terre, provoquant désastres et chaos. Alors que les nations se remettaient avec difficulté, une nouvelle météorite entra en collision avec la planète déjà sérieusement blessée. Cependant, cette troisième météorite était différente des deux autres, et contenait des vestiges d’une technologie extrêmement avancée qui fut nommé EOT. En examinant les décombres de la météorite, il fut également révélé que les créateurs de l’EOT avaient l’intention de se rendre sur Terre, et pas dans l’intention de faire du tourisme…

Le gouvernement Terrestre décida alors d’utiliser l’EOT et se lança alors dans de vastes projets de recherche et de développement d’armures humanoïdes géantes. Plusieurs dizaines d’années passèrent et le gouvernement continuait ses projets de développement jusqu’à ce qu’un jour, un vaisseau envoyé en mission de reconnaissance aux confins du système solaire se fit attaquer…

Lors du démarrage du jeu, vous aurez le choix entre 2 routes : celle de Kyosuke, personnage froid et sans aucun doute l’homme le plus veinard du monde, et Ryusei, jeune geek passionné de robots et possédant des capacités télé kinésiques. Choisissez donc votre protagoniste préféré car la sélection influera sur la façon dont l’histoire est raccontée…

Ryusei ou Kyosuke...faites votre choix

Excellen...une fille excentrique comme o­n en voit peu...

Des robots...des robots...et encore des robots

Et oui, comme son nom l’indique, Super Robot Taisen Original Generation (SRTOG) met en scène de nombreux méchas qui pourront accueillir vos pilotes selon leurs capacités spéciales.

Vous pourrez par exemple assigner Kyosuke au premier mécha qui lui sera attribué ou bien lui assigner une unité plus puissante mais plus lente. Il est à noter que les pilotes et les robots sont grandement customisables, c'est-à-dire qu’un pilote qui gagne un niveau pourra augmenter ses statistiques et acquérir de nouvelles compétences en dépensant les points de niveau gagnés. De même, si vous en avez les moyens, vous pourrez augmenter les statistiques de vos machines comme les points de vie, la capacité du réservoir énergétique, etc.

Vous pourrez également équiper les armes de votre choix sur vos robots comme dans tout tactical RPG, mais notez que ceux-ci o­nt un charge maximale, et certaines unités o­nt des armes intégrées et donc impossible à enlever. Vous ne pourrez donc pas installer 3 cannons à anti matière sur la même unité (Où est l’intérêt de toute façon ?).

Pour en revenir à la compatibilité entre Meccha et pilote, certaines compétences telles que le taux d’esquive dépend de la synchronisation entre Robot et pilote. En effet, mettez votre pilotes aux reflexes les plus élevés avec l’unité la moins mobile… *BOUM*… "Aieuuhhh pourquoi je me suis mangé un missile ???"

De même, vous verrez que certaines unités sont faites pour le corps à corps et d’autres pour snipper à distance. Essayez de mettre un pilote orienté corps à corps dans une unité équipée pour la longue distance..."Tiens ??? Pourquoi j’arrive pas à toucher ma cible ??"

Vous l’aurez compris, la micro gestion des unités est poussée plus loin que dans la plupart des Tactical RPGs, et c’est ce qui fait un des gros points forts de ce jeu.

Le PTX-007 aka Gespenst MKII, votre première unité...

Et non, celui là vous l'aurez pas...

Et les éléments propres aux autres T-RPGs ?

Vous retrouverez dans SRTOG de nombreux éléments propres aux T-RPG mêlés à de nombreux éléments de Science Fiction. En effet, certains éléments tels que les effets du terrain influent sur vos dégâts, mais si dans de nombreux T-RPGs cela dépendant uniquement de l’unité (ici le robot), dans SRTOG, cela dépend aussi de l’aptitude du pilote à combattre sur Terre, sur Mer ou encore dans l’espace. En outre, il est possible en équipant certains items spéciaux d’améliorer l’affinité d’une unité avec un certain élément.
Dans SRTOG, il vous faudra également gérer vos ressources d’énergie car sans énergie, plus d’armes à rayon, plus de déplacement…etc. En gros votre unité ne va pas faire long feu…

Vous me direz…et la magie dans tout ça ??? Et bien, tous les pilotes possèdent des sortes de sorts, comparables à des poussées d’adrénaline ou autres pouvoirs télé kinésiques, qui leur permettent par exemple de réduire les dégâts, de soigner une unité ou encore d’augmenter la précision de l’attaque. En outre, chaque arme se voit attribuer un type contre lequel certains robots peuvent être immunisés naturellement, ou en équipant un item spécial. Il est à noter que dans certains environnements, les dégâts de certains types sont amoindris (Essayez de tirer au laser sous la mer par exemple et vous verrez).
Bref, de nombreux petits plus qui peuvent séduire aussi bien que repousser…

Et pan dans ta face !!

Le designer du Valsione devait être un gros pervers...

Et la qualité Audio/Vidéo?

Franchement…SRTOG est loin d’être moche, et les scènes lors des attaques sont plutôt jolies pour un jeu GBA de 2002. Le Chara Design est plutôt bien fait même si graphiquement o­n a vu mieux sur la console, et franchement, ce jeu se situe dans la moyenne de ce que l’on voit sur GBA. Les dessins des unités sur la carte lors des missions sont probablement la seule chose qui puisse être qualifiée de laide, mais il en a toujours été ainsi pour les SRT jusqu’à présent et cela n’empêche pas d’apprécier le jeu.
Côté musique, j’accroche totalement. Chaque personnage a droit à un thème particulier et au final, ces thèmes collent bien avec la personnalité de l’individu. Bref, à écouter pour se faire un avis.

Petite scène hors combat...Excellen adore chambrer Bullet...

Le Masou Kishin Cybuster, une des unités les plus puissantes mais punaise...elle consomme...

Au final...

Pour ceux qui connaissent déjà la série, vous aurez ici un nouveau remix avec comme particularité d'être complètement épuré de tout cross over. J'entends par là que vous n'aurez pas accès aux gundams, getter robots, mazinger et autres unités qui passent sur nos écrans. Il n'y aura que les personnages et robots crées par Banpresto. Pour les fans, vous retrouverez la plupart des personnages qui o­nt fait leur apparition dans d'autres volets de la série, et même si l'histoire change sensiblement, ceux qui auront joué aux volets précédents auront de nombreuses impressions de déja vue.

Et pan dans les gencives ! 

L'écran de status de l'Alteisen, l'unité attribuée par défaut à Kyosuke



AU FINAL...

Qualité visuelle

Une Qualité visuelle largement potable et bien meilleure que ce que la SNES a pu offrir. On constatera en 2 mois une évolution notable par rapport à l'épisode précédent.

 14

Qualité sonore

Une très bonne bande son avec de nombreuses musiques variées. Malheureusement la GBA limite le rendu, mais les compositions sont plutôt bonnes.

 13

Background

Une histoire peu originale, mais qui prend des proportions inatendues, surtout si on s'essaye aux autres SRT.

 16

Interface - Jouabilité

Une interface extrêmement simple à utiliser et qui n'a pas changé depuis les premiers épisodes, preuve que l'on s'y retrouve bien.

 15

Durée de vie - Rejouabilité

Une très bonne rejouabilité et une durée de vie relativement longue même si on regrettera de ne pouvoir faire de level up. Il existe en effet des unités cachées et plusieurs chemins qui obligeront le joueur qui accroche à recommencer le jeu au moins 3 fois pour pouvoir saisir toute l'histoire.

 16

Gameplay - Intérêt

Un jeu auquel on prend enormément de plaisir à jouer une fois que l'on a accroché, et on se surprend à passer plusieurs nuits blanches dessus.

 17

CONCLUSION

Un très bon jeu que l'on ne saurait que recommander à tous les fans de robots, et qui pourrait réveiller des passions même chez ceux que ça n'interresse pas.

15.5/20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.