Test de Rogue Galaxy sur Playstation 2

Voici le test de la dernière bombe du studio Level 5 en attendant leur Dragon Quest IX sur DS…

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Rogue Galaxy
Développeur Level 5
Langue Anglais
Difficulté Moyenne
Genre A-RPG

Un historique succinct de la boite ; ça fait jamais de mal

Les débuts de la Playstation 2 ont été marqués par un catalogue médiocre en matière de RPG. Ainsi le joueur roliste avait le choix entre Orphen, Ephemeral Fantasia pour les plus pitoyable et Dark Cloud qui contenait des bonnes idées mais qui était franchement chiant. Le studio Level 5, inconnu à l’époque, était à l’origine de ce projet. Mais les joueurs n’avaient que faire d’un studio inconnu créant un jeu assez maussade ; nous avions tous les yeux rivés sur le prochain Final Fantasy X. Puis Level 5 créa l’évènement avec sa suite de Dark Cloud, j’ai nommé Dark Chronicles. On passait d’une fade 3D à un cell-shading super appréciable avec des personnages attachant et des ennemis comme amis vraiment loufoque ; tout le monde se souviendra du poisson gay ; j’en suis persuadé !
Ce coup d’éclat, pour un jeu finalement assez moyen, créa la différence lorsque le monde appris que Level 5 serait le nouveau développeur de Dragon Quest VIII !!!
Voici comment un petit studio rentra dans le monde des grands ; avec la deuxième plus grosse licence du monde ; y’a de quoi se la péter.
Chronique du dernier Level 5 non signé Square-Enix, j’ai nommé Rogue Galaxy.

L'héroïne du jeu...ah la régit me dit que non. AH bon?! Bah moi j'ai vu qu'elle
'Parait que c'est elle...mouai elle est mignone mais elle a l'air chiante, je me méfie dans les jeux-vidéos maintenant.

Un scénario assez banal

Autant vous le dire tout de suite, Rogue Galaxy ne brille pas par l’immensité de son scénario. Vous êtes Jaster Rogue, un fringant jeune rebelle avec une gueule de Zell de FFVIII et des habits tout droits sortis de Wild Arms. Votre village est sous le contrôle d’une puissance militaire qui vous exploite. Vous rêvez de parcourir l’espace pour y découvrir un havre de paix et échapper à ce monde tyrannique. Quand l’occasion se présente enfin notre héros n’hésite pas à se faire passer pour un autre et s’embarque dans un bordel pas possible. C’est de planète en planète qu’il formera son équipe pour partir en quête de l’Eden et découvrir sa véritable identité qui est bien sûr loin d’être celle de n’importe-qui. C’est alors qu’il trouvera sur son passage un ennemi voulant asservir le monde à qui il faudra botter le cul et…c’est tout. L’histoire dans sa grande ligne est ultra simpliste. Le plus intéressant reste encore les histoires de chacun des personnages qui s’avèrent quelque peu bouleversantes selon l’individu (celle de Deego est ma préférée). Bien sûr une histoire d’amour naîtra entre notre héro surfeur et l’héroïne Kisala, insipide comme d’hab. Je rassure les fans du genre d’entre nous il y a bien une méga bonasse dans le jeu nommée Lilika et putain elle envoie la sauce !!

C'est lui le héros
Les villages people...

Un style Level 5

S’il y a bien quelque chose à admettre, c’est que Level 5 a su avec les années imposer un style qui est le sien. Le mélange cell-shading 3D est vraiment super efficace, que ce soit dans Dragon Quest VIII ou dans ce Rogue Galaxy. Le style graphique est sans aucun doute le point le plus fort du jeu. Vos persos sont donc modélisés très « anime » et évoluent dans un décor assez pittoresque d’une belle 3D passant de vieilles ruines d’antan à des constructions très futuriste.
Les cinématiques sont divisées en 2 styles distincts. Soit il s’agit d’un banal passage où peu d’informations passent ; on assiste alors à une cut-scène avec le moteur du jeu soit il s’agit d’un moment épique du jeu ; les programmeurs ont alors voulu nous en mettre plein la tronche d’une CG magnifiquement animé au style graphique très personnel. Le mieux c’est encore de mater les screens que je vous laisse.

Musicalement on retrouve un peu cette touche Level 5. On passe du symphonique épique à des musiques très orientales. Dans l’ensemble l’OST est bonne mais ne casse pas des briques. Si l’intro est vraiment bonne, le reste du jeu est très commun musicalement. C’est pas qu’on s’ennui loin de là mais les musiques ne laissent pas un souvenir impérissable.

Le dernier arrivé est une lopette
Un combat. On dirait pas comme ça mais c'est ultra bourrin

Oui mais on m'a dit que les combats étaient excellents, c'est vrai ?

Je ne peux pas dire qu’on vous a mentis ! Les combats dans Rogue Galaxy font passer le jeu de bête RPG sans intérêt à un jeu ultra fun. Ils sont en temps réel et si on devait les rapprocher d’un autre jeu je dirais Kingdom Hearts avec pareil les ennemis qui apparaissent sur la carte, mais de façon aléatoire. Donc vous pouvez bourriner comme des malades, par contre le personnage ne tapera pas automatiquement sa cible c’est à vous de l’en approcher quand même sauf si vous utilisez votre gun. En effet chaque personnage dispose de 2 attaques. Une à distance qui consiste à jeter un projectile mais qui demandera alors un temps de rechargement des objets et une autre à l’arme blanche qui a le désavantage de vous mettre au corps à corps. Après un certain temps votre personnage devra se reposer quelques secondes avant de pouvoir réenchainer comme un malade. A cela on ajoute l’utilisation d’objets, de techniques spéciales dont certaines se font à plusieurs et un système de garde instinctif et on obtient le style Rogue Galaxy. Ca va à fond, on ne s’ennui jamais ; à la limite du beat them all.

C'est joli!!!!!!
Une fury de ouf

Niveau gestion c'est chaud ??

Alors oui et non. C’est vrai que Rogue Galaxy regorge d’idées qui auraient pu lui donner le statut de nouveau Final Fantasy (oui carrément). Le guide officiel doit taper dans les plus de 250 pages, c’est un monstre. Il y a des objets dans tous les coins du jeu, des quêtes annexes de partout et comme si ça suffisait pas on peut nous même créer des objets et les combiner ensemble ; ça devient un vrai bordel mais aussi un vrai passe-temps pour celui qui veut faire le jeu à fond.

En plus le système d’évolution des personnages marche selon les objets trouvés. Ceci n’est pas sans nous rappeler le sphérier de Finanal Fantasy X où chaque nouvelle technique ou caractéristique améliorée du personnage est déblocable uniquement l’objet en main mais aussi si on a débloqué le chemin en amont. Sachant que les objets peuvent être utile pour tous les personnages, il s’en suit alors un choix tactique pour savoir qui on va améliorer en premier pour le garder dans son équipe principale. Je vous le dis tout de suite avant que certains délaissent des personnages ; ils sont tous obligatoirement jouable contre le boss ultime de fin. C’est une idée non seulement qui m’a ravis mais c’est aussi un vieux rêve qui se réalise, si on a une équipe c’est bien pour qu’elle serve dans son intégralité bordel ! Je n’avais pas vu ça depuis FFVII et encore ce n’était pas une obligation.

Vos personnages ne peuvent équiper qu’une arme de corps à corps et une arme de tir, un vêtement qui sert surtout à changer les cinématiques et un bouclier. Si ça peut paraître fade c’est très largement suffisant. En effet l’intérêt de Rogue Galaxy c’est aussi et surtout la fusion entre objet afin d’obtenir l’arme ultime. Pour se faire il faut pousser l’arme à son niveau de maniement extrême pour permettre à notre grenouille fusionneuse de faire son taf. S’en suit alors une éternelle quête de maniement de l’épée pour toujours plus de fusions et une arme toujours plus puissante.

C'est bien la plage, je suis toute mouillée
Vlan, Splash, Broumf, Scritchhh...super inspiré comme commentaire.

On a parlé histoire, graphisme, musique, gestion, il reste quoi ?

Ben pas grand-chose mais je peux peut-être vous donner mon avis assez critique.

Rogue Galaxy se voulait être la bombe que tout le monde attendait. L’après Dragon Quest VIII, l’Eternal Arkadia de l’espace, le dernier Level 5 au plus haut de sa forme. Et comme je l’ai lu partout, finalement, Rogue Galaxy reste aussi pour moi seulement un bon jeu.

Déjà A part au début il n'y a aucun temps de chargement pendant le jeu; aucun.

J’ai d’abord était très enthousiaste par la musique d’intro et le style graphique. Les combats m’ont direct enchanté mais y’a toujours eu un pti truc qui m’a manqué. Déjà l’histoire. Elle n’est pas très riche et même s’il y a des rebondissements, rien n’étonne vraiment le roliste moyen.

La répétitivité des donjons est aussi un peu trop poussé. Les premiers donjons sont beaucoup trop longs. Ca aurait pu passer s’ils avaient été variés mais il est pas rare de rester plus de deux heures exactement dans la même pièce ou du moins c’est l’impression qu’a le joueur ; je trouve ça gênant. En plus la durée de vie semble artificiellement allongée par ce procédé qui fait encore plus ressortir le manque de profondeur du soft.

L’humanisme des personnages m’a malgré tout charmé. Les histoires de chacun sont assez tristes dans l’ensemble et ceci rajoute un côté plus mature au jeu.

Bref comme d’hab je vous dirais bien de vous faire votre propre avis en faisant le jeu. C’est un RPG qui n’a rien apporté ni enlever au genre. Un bon jeu qui a su se faire apprécier mais qui saura se faire oublier.

Oh un crabe géant o_O ptain j'ai les boules ^_^
Fury à la Legend of Dragoon

AU FINAL...

Qualité visuelle

Bah c'est super beau. Je pense avoir assez mis l'acccent là-dessus.

 16

Qualité sonore

C'est moyen mais jamais mauvais avec quelques titres très jolis

 12

Background

Franchement assez inégale. Tant on sent bien qu'on évolue dans un univers riche, tant avec les heures qui s'accumulent on a de plus en plus l'impression de faire un jeu assez vide.

 11

Interface - Jouabilité

Elle est très travaillé mais un chouya complexe pour les néophites. Je ne pense pas que le jeu soit correctement jouable par un enfant.

 13

Durée de vie - Rejouabilité

40h00 de jeu au compteur en ligne droite. Je ne suis pas féru des quêtes annexes mais d'après le guide vu que j'ai absolument rien fait dans le jeu je peux largement vous dire que vous pouvez faire péter les 100heures de jeux si ça vous tente.

 17

Gameplay - Intérêt

Le scénario n'est vraiment pas le point fort du jeu mais qu'est-ce qu'il est agréable à faire. On se prend pas la tête, on avance peinard et le jeu passe tout seul.

 13

CONCLUSION

Le jeu est donc un bon RPG de maintenant. Y'en a eu d'autres et y'en aura d'autres du genre. Il est bon de se le faire si vous êtes friand d'action mais peu regardant sur l'histoire. Il a une durée de vie correcte et de bons graphismes. Le verdict est dans la note à vous de voir.

13 / 20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous connecter afin d'intervenir avec votre personnage.