Test de Sigma Star Saga sur Game Boy Advance

En 2005, nos potes ricains voient débarquer une bestiole bizarre chez eux: Sigma Star Saga, un jeu qui mélange action et Shoot'em up tout en intégrant des éléments de RPG. Qu'en est il réellement? Nous allons voir ça...

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Sigma Star Saga
Développeur WayForward Technologies
Langue Anglais
Difficulté Difficile
Genre A-RPG

C'était une histoire de guerres interstellaires...

Il y a 60 ans, une race d’extraterrestres nommée Krill attaqua la Terre avec une flotte de la taille du Canada, transformant l’atlantique en une bouillabaisse géante et faisant fondre ce qui restait des plaques glaciaires : le résultat fut terrible et une grande partie de la population pérît. Durant les 50 années qui suivirent, les survivants firent des progrès immense en matière d’armement, allant même jusqu'à décrypter la langue des envahisseurs. Cette fois, l’humanité n’allait pas rester sans défense lors du retour des Krills.
Le héro se nomme Ian Recker, capitaine de l’escadrille Sigma. Au moment ou l’histoire commence, une flotte de vaisseaux Krill est en train d’attaquer, et une lutte sans merci se déchaine. Apres une scène dans laquelle les membres de l’escadrille Sigma tombent un par un, Ian est seul à devoir faire face au vaisseau mère qui mène l’assaut. Au terme d’un combat digne de celui de David contre Goliath, le vaisseau est abattu, et Ian retourne donc à la base. Suite à un plan assez machiavélique, Ian finit par se retrouver recruté a bord d’une base Krill à devoir jouer les taupes, mais il ne se doutait pas encore de l’ampleur des évènements dans lesquelles il allait être impliqué.

Ian aux commandes du Sigma Fighter
David contre Goliath

un RPG???

Sigma Star Saga ou SSS n’est absolument pas un RPG au sens propre du terme. En fait, le jeu est plutôt une sorte de mélange entre Action-RPG et Shoot’em up, et à ma connaissance le seul spécimen sur Game Boy Advance chez nos amis des Etats-Unis. SSS jeu reprend les notions d’expérience, exploration et combats aléatoires qui composent l’essentiel des Jeux de rôle nippons sur console, mais combine ca avec la difficulté de combats où il faut shooter du vilain tout en évitant leurs tirs (et les murs). Le concept est effectivement innovant, mais l’extrême difficulté et la fréquence élevée des combats enlève une bonne partie de l’attractivité du jeu. En effet, une fois en phase de Shoot, il n’y a pas possibilité de s’échapper, et on est donc obligé de mener le combat jusqu'à la fin.

C'était donc toi la pouf qui a détruit l'escadrille Sig...erm...bonjour...
Clairement...

Un système de Level Up horrible

Les phases d’exploration de Sigma Star Saga ne permettent que deux choses : faire avancer l’histoire, et trouver des données d’armement ou des missiles. En effet, détruire les ennemis des écrans d’exploration n’apporte aucune expérience, et pour citer Psyme : « L’expérience ? C’est la haut dans les étoiles ». Vous avez du mal à comprendre ? J’explique : Peu après le début du jeu, Ian se retrouve lié à un parasite Krill, sorte d’exo-armure passive qui vient vous mâchouiller le crane et qui permet d’emmagasiner l’expérience. Les vaisseaux Krill étant des organismes vivants, le parasite permet également de communiquer avec ledit organisme. Donc, un vaisseau qui se sent agressé invoquera à son bord un pilote proche afin de combattre l’agression. Ce principe explique les combats aléatoires qui sont des phases de shoot. Durant ces phases, chaque adversaire abattu laissera une ou plusieurs petites boules d’énergie, et c’est ca qui vous sert d’expérience. Dur dur de viser et d’attraper l’expérience en même temps…vous voyez où je veux en venir ?

Une question qui peut se poser est : A quoi sert de monter en niveau si c’est du shoot ? Et bien, le parasite se synchronise avec le vaisseau qui vous invoque a son bord, ce qui veut dire que plus vous êtes d’un niveau élevé, plus le vaisseau sera résistant et puissant (se crasher contre une paroi fait toujours aussi mal par contre). Pour vous donner un exemple, un vaisseau qui est détruit en 2 tirs réguliers au niveau 1 le sera en 1 tir au niveau 3, etc.

Waiiii ça shoote partout!!
Combat aléatoire...long et chiant...

Un système de customisation d'arme hors du commun

Ce qui fait la particularité de SSS, c’est sans aucun doute son système de customisation d’arme. En effet, le parasite Krill est une bestiole capable d’emmagasiner les données, et Ian tombera sur pas mal de données d’armement durant son périple réparties dans trois catégories : direction de tir, cadence de tir, effet d’impact. Ces 3 différents critères permettent donc de combiner des armes plutôt particulières, et le nombre des combinaisons totales s’élève à la somme immense de 15680. A vous donc de trouver l’arme qui vous convient le mieux.

Le début de l'aventure...
Rah les femmes...toutes les mêmes quelle que soit la culture...

Graphismes et Musiques

Le chara-design de base est relativement bien fait comme le suggère les quelques artworks qui sont présents dans le jeu, mais hélas, le reste est dans la moitie inferieure des capacités de la Game boy Advance. Quant aux musiques, on dirait ceux des vieux shoot’em up sur bornes d’arcade…on se demande si il n’y a pas du foutage de gueule dans les parages. Sinon, il y a également quelques voix digitales dans le jeu qui…collent étrangement bien avec les personnages…normal quand on voit que le jeu est un produit pur américain.

Psyme, Krill Sexy
Scarlett, femme de caractère

Bref...

Sigma Star Saga est un jeu qui possède une histoire intéressante, mais la difficulté est telle que l’on peut lâcher le jeu extrêmement vite, et faire du level-up ne servira a rien si vous vous croutez contre les murs ou si vous vous faites attaquer par des monstres lors des phases d’exploration. Il est susceptible toutefois d’intéresser les mordus du jeu de shoot si les phases d’exploration ne rebutent pas trop.

Waouh...mossieur Ian a du goût...

AU FINAL...

Qualité visuelle

C'est potable...dommage que la qualité visuelle n'aie pas été plus une priorité...

 12

Qualité sonore

Je ne sais pas quoi dire...quelques voix digit ok mais les musiques sont limite recyclées à partir de vieux shoot'em up...

 8

Background

Une histoire à la base très interressante, mais les personnages ne sont pas super développés malgré leur caractères bien marqués.

 14

Interface - Jouabilité

Alors là je suis partagé...l'interface des combats est très facile a prendre en main de même que les menus, mais tout est lent et Ian manque extrêmement de maniabilité durant les phases d'exploration.

 11

Durée de vie - Rejouabilité

Je me suis amusé à refaire le jeu 2 fois mais je doute que tout le monde en aie la patience...la durée de vie est honnête mais j'avoue que si je n'étais pas en panne de jeu à ce moment là, j'aurais peut être laché...

 10

Gameplay - Intérêt

Les combats trop fréquents ruinent tout le fun, et le manque de maniabilité de Ian pendant les phases d'exploration n'améliorent pas les choses...cependant la partie customisation des armes était marrante...

 9

CONCLUSION

Un jeu vraiment moyen. Il est à réserver à ceux qui cherchent du challenge et qui n'ont pas peur de devoir recommencer depuis leur sauvegarde parce qu'ils sont morts dans un combat aléatoire.

10.5 / 20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous connecter afin d'intervenir avec votre personnage.