-- Test de Illusion of Time sur Super Nes --

Sorti en 1993, Illusion of time ou Illusion of gaia pour nos amis ricains ( ガイア幻想紀 ) est un jeu qui aura laissé de très bons souvenir à la plupart des joueurs. Ce jeu est supposé être la suite de SoulBlazer en raison de petites références, mais rien ne nous le dit officiellement. Je vous propose donc de le découvrir pour ceux qui ne connaissent pas.

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Illusion of Time
Développeur Enix
Langue Anglais
Difficulté Facile
Genre RPG

Il y a de cela très longtemps...

C’était un âge d’exploration et de découvertes. Recherchant de nouvelles terres, les hommes ont découvert des reliques issues de cultures anciennes. Plus le temps passait et plus les légendes se multipliaient. Une légende liée à chaque ruine, une légende liée à chaque culture…
Une des légendes parle de statues étranges ayant la forme d’esprits, mais qu’était-ce qu’un esprit pour ces anciens ? Les ruines demeuraient silencieuses à ce propos. Des explorateurs sont entres dans les ruines en quête de réponse pour ne plus jamais en ressortir. Certains parlent de pièges, d’autres de malédiction, mais aucun ne savait que ces ruines étaient liées à une grande catastrophe…
Will (Paul en Français ou Temu en Japonais) est un jeune garçon qui est allé dans la tour de Babel(Pandémone) avec son père un an avant le début de l’aventure. Après un accident dont personne ne connait la cause, le jeune homme est retrouvé à demi-mort et amnésique. L'histoire commence lorsqu'un jour, suite au despotisme d'un tyrant, Will se retrouve coincé dans un engrenage qui va le lancer sur les traces de son pères et qui sait, peut-être la réponse à la disparition de certaines anciennes civilisations.

Will, Paul, Temu et y'a peut être d'autres noms...

La warp zone connectée à Gaia...

Vous avez dit action-RPG?

Et oui, Illusion of Time est un action-RPG, c'est-à-dire qu’il vous faudra déplacer activement Will et appuyer sur le petit bouton pour taper le vilain. Cependant, Will n’est pas si faible qu’il semble : non seulement il possède des pouvoirs télé kinésiques (peu utiles en combat je vous l’accorde), mais en plus, peu après le début du jeu, il va acquérir la capacité de se transformer en guerrier plus puissant. Il y a un total de 2 formes : Freedan le chevalier noir (Chrysaor en Français et Furidan en Japonais), et Shadow un être d’énergie pure (Likéfia en Français et Shyadou en Japonais) plus une troisième que je vous laisse le plaisir de découvrir. Afin de progresser dans le jeu, Will devra donc utiliser alternativement les pouvoirs de ses autres formes. La transformation ne peut cependant pas se faire n’importe où, et il vous faudra trouver les poches spatio-temporelles qui vous permettront de vous métamorphoser.

Avec Freedan, vous diminuez les attaques acides !!

Hum...il a vraiment mauvaise haleine celui là...

Statistiques et autres

Illusion of time présente un système d’augmentation des stats bien particulier. En effet, si Will commence avec une attaque et une défense dignes de l’enfant qu’il est, il progressera uniquement si vous détruisez tous les ennemis d’un écran. Pour savoir combien il vous reste de vilains à dégommer, vous aurez la possibilité à tout moment de mettre le jeu en pause et d’observer le nombre de points rouges restant à anéantir. Ce n’est que de cette façon que vous pourrez augmenter les HP, l’attaque et la défense du personnage, et vous aurez bien besoin de vos stats au plus haut pour lutter contre les vilains boss qui entraveront votre progression.
En outre, chaque ennemi tué laissera une dark gem (gemme noire) que vous feriez mieux de collectionner. En effet, toutes les 100 dark gems, vous aurez une vie supplémentaire (maximum de 9) qui vous permettra en cas de perte de tous vos HP de retourner au début du niveau ou vers la poche spatio-temporelle la plus proche.
A vous donc de gérer le tout car les objets de soin sont extrêmement rares dans le jeu, et la seule autre façon de se soigner est d’entrer dans une faille spatio-temporelle.

Ouahh avec le nouveau Freedan amélioré, vous sentez même une brise de fraicheur entre vos dents!!

S'approcher doucement par derrière et...uh?! mais on est pas dans Metal Gear Solid??

Sprites et son

Soyons Franc, Illusion of Time n’est pas moche du tout pour un jeu de 1993, et la multitude de décors lié à des lieux réels ne font que rendre honneur à Quintet (la petite division d’Enix qui a crée le jeu). Quant aux musiques, bien qu’elles n’aient rien de transcendant, on ne pourra pas dire qu’elles soient nulles. La plupart d’entre elles sont des fanfares qui évoquent l’exploration, ce qui est normal compte tenu de la linéarité du jeu qui pousse à enchainer les donjons, et on notera aussi quelques thèmes qui évoquent le calme et la tranquillité.

Que dire...qu'il a gaspillé sa vie? Non ce serait trop méchant...

La carte du monde

Par conséquent?

Illusion of Time est un petit jeu extrêmement sympathique qui nous emmène dans une aventure sur une planète Terre alternative. On y retrouve de nombreuses références historiques telles que les ruines Maya ou la Grande muraille de Chine, et le scenario est extrêmement bien développé pour un jeu de l’époque. Malgré la maniabilité qui n’est pas des plus fluides et une trop grande linéarité, il vaut tout de même largement le détour ne serait-ce que pour son petit coté historique.

Eh te colle pas à moi comme ça toi princesse de mes 2!!

Turn around, Look at what you seeeeeeeeee In her face, the mirror of your dreeeeeeeams (L'histoire sans fin)



AU FINAL...

Qualité visuelle

Des graphismes très beaux pour l'époque et des décors variés ayant rapport avec certaines des 7 merveilles du monde et leur histoire.

 14

Qualité sonore

Rien de transcendant mais des musiques plutôt bien orchestrées dans l'ensemble.

 13

Background

Une histoire superbe pour l'époque avec de multiples références historiques et pas mal de rebondissements.

 17

Interface - Jouabilité

Une interface on ne peut plus simple à utiliser: 4 boutons en tout et un menu qui ne nécessite pas trop d'explications. Certains éléments auraient pu être rendus plus intuitifs toutefois...

 15

Durée de vie - Rejouabilité

Un jeu hélas un peu trop court, et le manque de fluidité dans la maniabilité de Will ne pousse pas trop le joueur à recommencer Sauf si celui ci veut vraiment faire la quête optionnelle du jeu.

 12

Gameplay - Intérêt

On s'amuse bien dans ce jeu qui n'est pas trop prise de tête tant au niveau scénaristique que par son interface simple. On regrettera juste sa trop grande linéarité et donc l'impossibilité de revenir à un niveau précédent.

 16

CONCLUSION

Un très bon jeu pour ceux qui aiment les ARPG old school

14.5/20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.