-- Test de Summon Night: Swordcraft Story 2 sur Game Boy Advance --

3 mois après la sortie de Summon Night Swordcarft Story, Atlus sort un deuxième volet: Summon night Swordcraft Story 2 ( サモンナイト クラフトソード物語2 ) Flood vidéo ludique ? Succès du premier volet ? Apres plus de 3 ans, la société se déciderait-elle a nous offrir quelques perles du monde oriental sans que l’on aie à se plonger des heures durant dans un dictionnaire ?

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Summon Night: Swordcraft Story 2
Développeur Flight-Plan
Langue Anglais
Difficulté Moyenne
Genre A-RPG

Il était une fois dans le monde de Lyndbaum...

De même que dans le 3e opus (Summon Night Swordcraft Story premier du nom), ce 5e Summon Night nous permet de choisir au début d’une partie entre un jeune garcon : Edgar Colthearts et un personnage féminin : Aera Colthearts.
Il y a de cela 10 ans, un invocateur maléfique a mis l’ile où le héro vivait à feu et à sang en tentant de lever les scellés sur un esprit gardien trop puissant pour être contrôlé. Le père du héro qui était également le gardien du sceau a réussi à vaincre le maléfique personnage, mais perdit la vie en sauvant son enfant. Depuis, celui-ci vit chez Maitre Blaire, le meilleur ami de son père et chevalier forgeron réputé qui lui enseigne ses techniques. Tout en assumant la tache de protecteur du sceau transmise par son père, notre héro doit se livrer à un rude entrainement qui lui apprend les bases du métier de chevalier-forgeron.
L’histoire commence alors que notre jeune gardien perd un pari contre son meilleur ami Ryouga, et doit l’emmener dans les ruines abritant le sceau. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu, et notre jeune chevalier-forgeron se voit trahi par celui qu'il considérait comme son meilleur ami pendant toutes ces années. En effet, Ryouga se révèle être un esprit gardien infiltré dans le village avec pour seul but de briser le sceau contenant l’esprit gardien. Le contact avec l’esprit en éveil provoque alors l’émergence des pouvoirs de gardien de notre héro causant par la même une explosion énorme. Que sont donc ces pouvoirs ? Quels sont les réels objectifs de Ryouga en libérant l’esprit? Qui est réellement derrière toute cette machination ? Autant de questions qui trouveront leur réponse dans le jeu !

Edgar

Dinah, probablement l'esprit gardien le plus drole des 4

Un nouveau système de forge

Souvenez-vous du premier opus dans lequel il fallait accumuler des quantités faramineuses de matières premières pour forger une arme. Et bien dans SNSS2 un seul morceau de minerai suffit à forger une arme ! Plus besoin de passer son temps a casser des caisses pour trouver les 20 petits items qui une fois raffinés nous donnent les 400 morceaux de matières premières dont nous avions besoin. Cependant, tout n’est pas si facile que ca. En effet pour forger un type d’arme donnée (parmi les 5 habituels : épée, hache, lance, poing et perceuse) il faut maintenant des moules qui sont assez rares si l’on ne fait pas les mini quêtes annexes.

Rassurez vous toutefois, il est possible comme dans SNSS1 de « recycler » ses armes et de retrouver le moule, même si o­n ne récupère pas le minerai utilisé lors du processus de fabrication de ladite arme. L’un des avantages à recycler un moule repose sur le fait qu’un moule recyclé donne un bonus à l’arme forgée à partir de ce moule. Le bonus dépend de l’arme recyclée et du niveau de maîtrise de l’arme recyclée (une petite barre TECH nous renseigne dessus).

En outre il est maintenant possible de tremper ses armes, c'est-à-dire de les renforcer à l’aide des minerais utilisables pour la forge. Non seulement les statistiques en sont augmentées, mais diverses effets (foudre, eau, feu, vent) ainsi que des techniques peuvent ainsi être greffées sur une arme. Un nouveau concept plutôt intéressant et qui permet au joueur de ne pas garder 200 armes inutilisées dans son inventaire comme c’était généralement le cas dans le premier opus de la game boy advance.

Edgar faisant appel à ses pouvoirs de gardien

La fameuse forge

4 nouveaux esprits gardiens

Aera et Edgar auront la possibilité de choisir vers le début du jeu l’esprit gardien qui les accompagnera partout dans leurs aventures. Il y a 4 esprits disponibles et contrairement au premier opus, les 4 sont capables de parler. Nous avons donc : ExELD, un robot qui a tendance à redémarrer dès que quelque chose dépasse ses prévisions, Arno, un enfant-animal qui a une personnalité lunatique, Loke l’enfant ogre et enfin Dinah, la démone qui a fusionné avec un ange. Comme d’habitude, chacun a ses forces et faiblesses (relatives au nombre de sorts qu'ils pourront utiliser), et tous possèdent une ou plusieurs attaques spéciales qui leur sont propre.

Dinah possedée par l'ange qui est en elle

La technique spéciale de Dinah

Un système de combat revu

Bien que Summon Night Swordcraft story 2 utilise le même système de combat que le premier épisode, certains détails ont changé. Tout d’abord, la résistance d’une arme ne se régénère plus entre 2 combats, ce qui pousse le joueur à équiper plusieurs armes, et surtout à les utiliser. Ensuite, Edgar et Aera possèdent une capacité que Cleru et Pratty n’avaient pas : le monoshift. En effet, durant un combat, ils peuvent changer de forme et recevoir ainsi un boost non négligeable à leurs statistiques. A ceci s’ajoutent une meilleure liberté de mouvement qui rend la lance (probablement la meilleure arme du premier opus) quasiment inutile.

Gunvald, le robot géant

Le combat des titans !

Son et images

Graphiquement, Summon Night Swordcarft story ressemble beaucoup à son grand frère. On ne peut pas parler d’améliorations graphiques notable, même si les effets lumineux sont peut-être mieux gérés. Concernant le son, même si les musiques sont en partie similaires à celles du premier, certaines qui ont été ajoutées sonnent plutôt bien. On ne regrettera qu’un point : les voix américaines sont complètement pourries. Edgar par exemple qui a environ 14-16 ans parle comme un chanteur de boyz band. Enfin, comme les américains ont eu la gentillesse de ne laisser que les quelques cris durant les combats l’ambiance générale n’est pas trop chamboulée, et on finit par ne plus prêter attention aux voix un peu trop…matures ? des personnages.

Ooopps il a dû griller qu'on avait craché dans sa bouffe...

Dinah en train de casser Nesty de Summon Night 2 (PSX)



AU FINAL...

Qualité visuelle

Une certaine amélioration par rapport a son prédecesseur

 16

Qualité sonore

Les musiques sont légèrement mieux mais le doublage anglais pourri et les passages parlés qui ont été charcutés ne lui donnent guère plus que le premier opus

 12

Background

Une histoire plutot bien développée avec pas mal d'humour. On assiste meme à la réapparition des personnages du 2e opus de la playstation, ce qui permet un peu de replacer cela dans une chronologie.

 16

Interface - Jouabilité

Une interface très simple à prendre en main, et tout est expliqué dans le jeu. Tout se passe comme dans un jeu de combat.

 15

Durée de vie - Rejouabilité

Une durée de vie d’approximativement une 20aine d’heures et 5 donjons optionnels donnent à ce jeu une très bonne durée de vie. En outre les dialogues qui changent selon le personnage incarné et l’esprit gardien choisi ajouté à la multitude de fins différentes donneront aux plus plus fans d'entre vous autant d'oportunités de recommencer.

 15

Gameplay - Intérêt

Summon Night Swordcraft Story 2 comble une partie des défauts de son grand frère, et les situations marrantes qui s'enchainent en feront sourire plus d'un. Les combats, légèrement mieux orchestrés que dans le premier opus (personnage plus maniable) éviteront que le joueur ne se lasse par manque d'interactivité. En outre, les phases d'exploration durant lesquelles il faut utiliser les diverses armes sur les élements du décor pour progresser et résoudre des puzzles, occuperont le joueur pendant plusieurs heures.

 17

CONCLUSION

Un très bon jeu qui vient compenser partiellement les flops que sont les remakes de final fantasy 1,2 et 4 sur la game boy advance. A essayer pour vous faire un idée.

15.5/20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.