Test de Koudelka sur Playstation

Voici venir le test du RPG le plus controversé de la PSX j'ai nommé Koudelka. Certains disent que c'est de la merde, d'autres que c'est l'oeuvre la plus personnelle qui existe sur PSX. A mon tour de donner mon avis.

Fiche technique

Pas de screeshot-titre
disponible
Développeur -
Langue Français
Difficulté Moyenne
Genre RPG

Situons le jeu.

Pour situer il s'agit là du premier essai rpg financé par SNK arrivé jusqu'en France. SNK s'est allié avec quelques gars de squaresoft, en particulier le compositeur des Seiken Densetstu 2 et 3 - Hiroki Kikuta qui créa Sacnoth en 1997 qui est le véritable créateur du jeu. La firme sera bouffée par Aruze plus tard pour arriver à Shadow Hearts premier du nom. 
Kikuta est un bon gars; il trouve que les rpgs du moment sont mega niais et franchement gamins et décide de foutre le bordel dans cette scène qu'il juge immature pour des jeux censémment plus pour les adultes. En 1999 sort alors Koudelka, le premier et dernier véritable Tactical Horror RPG (que ceux qui me sortent Parasite Eve se pendent).

Comme bon nombre d'entre vous le savent, Koudelka marque surtout les prémices des Shadow Hearts.

Un petit résumé

Koudelka nous emmène au pays de galles, un pays occidental comme à l'habitué de la série, dans le manoir de Nemeton en 1898, époque plus au moins contemporaine à l'habitué de la série également. L’héroïne est une jeune schizo qui entend des voix depuis qu'elle est toute petite et là o­n l'appelle, alors elle vient ! Elle rencontrera sur sa route un voleur de trésor et un prêtre de mes couilles. Voici les 3 seuls persos du jeu. Ils formeront une équipe de bras cassés pour relever le mystère du manoir et surtout essayer de s’en sortir vivant, ce qui ne sera pas des plus évident.
Devant eux se dresseront des personnages tous plus barrés les uns que les autres dont Roger Bacon, le personnage clé de la série Shadow Hearts / Koudelka.

Musique et sons

Je vous préviens j'ai fait le jeu en français. Donc je me suis tapé le jeu doublé en français :D . Ca fait longtemps que je n’avais pas ri comme ça. Dès l'intro j'en pouvais plus ; avec le lover du dimanche et la pouf qui sort de boite de nuit et un duo de doubleurs extraordinairement trouvés dans la rue o­n pouvait pas rêver mieux. Mon conseil : Faites le au moins en us.
Les musiques du jeu sont très inégales; y'en a des pourries mais vraiment pourries genre les thèmes de combats et y'en a des très belles à l'ambiance plus ou moins goth comme o­n en retrouve dans l'intro du jeu ou sur certaines CG.
Le jeu dispose malgré tout d’une force sonore non négligeable. Les bruitages. En effet, à l’instar d’un Resident Evil o­n entend des bruits, des gémissements par-ci par-là, ou le rire glauque d’une enfant qui se fait molester…L’immersion s’en trouve totalement accentuée.

Nos 3 amis
Elle est belle Koudelka

La palette graphique...aie aie aie

Le charadesign ne casse pas des briques; o­n dirait que les développeurs se sont surtout fait chier pour Koudelka pour la faire mignonne et même pas bonne; heureusement ils o­nt rectifié le tir ensuite ; quand o­n voit Karin dans Shadow Hearts II …. Les personnages sont franchement trop polygonés en combat et pixélisés en mode exploration.
Les graphismes ne sont pas vraiment aguichants pour ne pas dire moches. C'est vrai que les décors en jettent. Dans un monastère avec des cloches, des croix de partout c'est trop m/ evil m/ mais bon… avec juste des plans fixes en arrière plan ce n’est pas très compliqué. C'est de la PSX c'est sûr donc je vais pas insister la dessus, la ps1 est bonne juste à faire des rééditions SuperNES avec de bonnes images de synthèses; en effet de ce côté là ça va carrément, les CG sont très correctes et doublées en Français ;)
Un petit + pour les ennemis qui o­nt vraiment laissés une trace de mauvais goût vidéo ludique comme par exemple un bout de bras, un mec à 2 têtes, des bébés mouhahaha, ou encore des chaises et des tables. Ca rajoute une ambiance sombre c’est sûr mais ça fait vraiment pitié :D

Les héros : "Mais qu'est-ce que c'est que ce monstre ??"
"Si j'ai de belles dents c'est parce-que j'utilise un dentifrice pas testé sur les animaux !"

Gameplay/combats/expérience

Le système de jeu est encore aujourd'hui très original. Il s'agit du premier Survival-Horror/maniacodepressifogothique/RPG. En effet les déplacements dans le manoir duquel o­n ne sort que pour aller pisser dans un cimetière, sont sous la forme survival un peu à la resident evil sauf que là c'est maniable directement. o­n récupère les objets aussi à la biohasard un peu partout dans les pièces avec un petit descriptif dès qu'on les choppe. D’ailleurs vu que le jeu est très sombre pour coller à l’ambiance o­n doit suivre les mouvements de tête de Koudelka si o­n ne veut pas tout rater ; une idée sympa.

Une fois arrivé dans le mode combat c'est un style rpg tour par tour avec par contre une toute petite dose de tactics qui sert pas à grand chose et qui ralentit à mort les combats. Oui c'est ultra mou du gland les combats; ça fait perdre 3 ans et ça rallonge artificiellement la durée de vie du jeu. Vous pouvez déplacer vos persos par cases, mais pas plus haut que la latitude de l’ennemi et vous arranger pour être bien placer pour pouvoir asséner vos coups sans vous faire toucher grâce notamment à une bonne utilisation de la diagonale. Les magies apportent un choix tactique vu qu’on peut les balancer n’importe où sur l’écran. Les armes sont à prendre en considération. Un couteau peut faire plus de dégât qu’un flingue mais le flingue permet de ne pas se battre au corps à corps et d’éviter ainsi les dégâts.
Les points d'expérience se repartissent à la fin des combats quand o­n gagne un niveau (environ tous les deux combats et c'est pas une blague). C'est à nous de les placer où o­n le souhaite et c'est là tout l'intérêt du jeu; ne pas se craquer selon les besoins des futurs combats. En gros c'est tout dans les hp et dans la force pour un perso qu'on fou devant et tout dans les hp et la magie pour les deux autres, ça se limite malheureusement à ça si vous voulez vous en sortir.

Le plus bel effet de lumière de tout le jeu, je vous l'assure.
Le menu de combat; simple et efficace

Donc?

Koudelka n'est pas vraiment un mauvais jeu car il a son lot d'originalité, des très bonnes map, des musiques plus ou moins bien réalisées et une sacrée bonne ambiance. La mise en scène des CG est bonne et l'histoire pendant les cut-scènes se laisse agréablement suivre; c'est bien là la force de Koudelka.
Je ne rentrerai par contre pas dans le jeu du fan qui va défendre koudelka en crachant sur ceux qui en disent du mal; chose que j'ai remarqué très à la mode sur un peu tous les sites. Koudelka n'est franchement pas agréable à jouer pour tout bon rpgiste et surtout pas pour tout fan de Shadow Hearts, il plaira à l'autre catégorie de joueurs; les occasionnels ou les fans de survival en manque d'originalité. J’ai du m’accrocher au jeu après la fin du premier CD ; je trouvais ça franchement minable. Je suis allé plus loin dans le détail et j’ai réussi à y tirer l’intérêt du jeu tout en restant honnête avec moi-même.
Heureusement que les apparitions de roger bacon, la ptite culotte de Koudelka, les critiques religieuses nombreuses et l'ambiance evil sont là car c'est ça qui fait de koudelka un jeu "moyen".

AU FINAL...

Qualité visuelle

La 3D est moche, les persos super pixélisés. Ce qui remonte la note ce sont les magnifiques décors style gothique qui viennent renforcer de plus belle l'ambiance evil du jeu. Koudelka est très mignone, tous les autres personnages sont fades mais vu qu'on voit la petite culotte de Koudelka pendant les cinématiques je monte ma note jusqu'à 10 (bon les décors magnifiques y jouent aussi). J'aurais mis 4 si j'avais été une fille hétéro.

 10

Qualité sonore

La musique d'intro est superbe mais je ne peux pas en dire de même pour absolument toutes les musiques. Le doublage est super merdique mais rajoute un côté vachement humoristique pas fait exprès. Les bruitages sont bons. A noter que comme dans de nombreux survival, la musique est absente les 3/4 du temps. Bref c'est passable.

 9

Background

Des morts-vivants, des cimetières, des gargouilles, des psycopathes, un cimetière et un manoir hanté. Voici la recette fascinante de Koudelka. Le tout mélangé à un peu de mysticisme, d'alchimie et de satanisme nous donne le cocktail Koudelka. Une histoire qui tient la route, evil à souhait, à l'ambiance lourde, dans le bon sens, à la limite du film d'horreur.

 15

Interface - Jouabilité

Tout est très bien expliqué. Il n'y a aucun objet qui n'ai le droit à son petit descriptif. La commande soin est directement disponible le menu lancé. Les combats sont très faciles d'accés et tout encore y est expliquer si on le souhaite. Une très bonne note donc pour ce qui touche l'interface.

 16

Durée de vie - Rejouabilité

Le jeu tient sur 4 cd et j'ai mis 2h00 à finir le premier. Si j'avais pas passer mon temps à faire du level up j'aurais pas mis autant de temps pour finir le jeu soit 15h00 de jeu. Leveling up obligatoire dans koudelka tellement ce jeu peut-être à la fois simple et dûr. Une seule quête annexe indigeste mais qui rallonge la durée du soft facilement du double mais c'est que du level up. Par contre le jeu a 3 fins différentes. Seulement les trois peuvent se faire avec une seule sauvegarde (gagner contre le boss final/perdre/surprise). A noter que 15h00 pour un survival c'est pas mal du tout, donc la durée de vie dépend aussi de ce que cherche le joueur. Bref c'est tout juste moyen.

 10

Gameplay - Intérêt

L'intéret de Koudelka...Bonne question. Moi j'y vois les préquels de Shadow Hearts. Etant fan je ne pouvais pas passer à côté. Après les autres apprécieront l'ambiance sombre du jeu. Les fans de Survival et de RPG y trouveront un bon compromis mais les fans typiques de RPG ou de survival risquent d'être déçus. Bref jouer à Koudelka c'est surtout découvrir un jeu anticommercial, mature et différent.

 12

CONCLUSION

Koudelka est un jeu qui change complêtement la donne du RPG. En mélangeant horreur et mysticisme le jeu arrive comme un cheveux sur la soupe FF-like de l'époque PSX. Je ne peux que conseiller le jeu à tous et pourtant je dois admettre qu'il est blindé de défauts. C'est très difficile de donner un avis objectif sur ce jeu, il mérite sa note et à la fois beaucoup plus tant il est bon de toucher à quelque-chose d'autre; un nouveau genre dont je ne me lasserai sans doute pas. Franchement c'est nul de finir un test comme ça mais faites le jeu et forgez votre propre opinion c'est le mieux qu'il y ait à faire!

12 / 20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous connecter afin d'intervenir avec votre personnage.