-- Test de Grandia Xtreme sur Playstation 2 --

Fiche technique

Pas de screeshot-titre
disponible
Développeur Game Arts
Langue Anglais
Difficulté Moyenne
Genre D-RPG

Ben où qu'il est mon scénario ?

Vous vous appelez Evann (si si, je vous jure), vous êtes un "Geo Ranger" et vous détestez l'armée, d'ailleurs vous avez ignoré tous les appels de cette dernière et vous entraînez à développer votre don.

Un don? Oui oui, un don. Dans le monde dans lequel vous évoluez, certaines (rares) personnes peuvent utiliser la force (© Obiwan Kenobi) et l'utiliser pour transporter des gens et des objets instantanément d'un endroit à un autre, ce qui, avouons-le, facilite bien les choses.

Notre pèpère saurait donc faire ça et l'armée vient le chercher par la peau des fesses pour une mission de la plus haute importance, sauver le monde!! *Ta-tsoin*

On vous balance dans une pièce qui ressemble à une chambre de militaire et o­n vous demande de vous calmer et de coopérer. Puis la gradée du coin vous présente une brute épaisse classique et stéréotypée et une épéiste classe (blonde) et tout aussi stétotypée avec qui vous allez travailler. En effet, chacune des régions de votre bien aimé pays de Nortis est sans dessus dessous. La mer est agitée comme jamais, les volcans risquent de pêter à tout moment, les tremblements de terre se succèdent à un rythme effrayant et les ouragans se rapprochent, bref c'est l'bordel et c'est à vous trois de sauver le pays (puis le monde, *Ta-tsoin*)

TRES rapidement, o­n vous balancera dans la tête 4 autres persos, venu du reste du monde pour vous aider à démonter la tête des monstres qui gavent les régions à explorer.

C'est donc très classique, 4 donjons élémentaires à passer pour récupérer 4 artéfacts élémentaires, qui ouvriront une ruine mystérieuse que le super méchant que le héros connaît et qu'il peut pas piffer et qui au début est un gentil mais qu'on devine après 7 secondes de jeu que c'est le super méchant voulait en fait ouvrir dès le début et que même que vous avez été manipulé et que ça va chier bordel.

Bref, ça ne vole pas bien haut. Contrairement aux autres Grandia où vous découvrez vos persos au fur et à mesure, où vous apprenez à les connaître et où ils partent à un moment ou à un autre (pour revenir plus tard pour certains), ici, dès le début du jeu, o­n a tous les persos (sauf un qui arrivera plus tard) et o­n en apprend "un peu" sur eux car ils vous forcent à les prendre dans le groupe à certains moments.
Le héros est une vraie tête à claque au début, car il est calqué sur les gamins rebelles insupportables qui partent eu sucette dès qu'on les critique et il n'arrête pas se se prendre le chou avec le gros bourrin qui a rien dans le ciboulot, ambiance, ambiance...

Le monde est donc petit, pas franchement développé, il y a deux villes (snif) et une douzaine de niveaux qu'on revisitera sans arrêt pour récupérer des objets, armes, magies etc afin de pouvoir latter les lapins mutants roses qui allument votre héros de niveau 50 dans le labyrinthe de la mort.

Le scénario sert de "prétexte" au côté combat/action vers lequel le jeu est clairement orienté.

Note positive, il y a "deux" fins, o­n peut effectivement continuer à jouer après voir tué le boss de fin et découvrir une seconde fin, un peu plus intéressante. Et, malgré tout, au fil du jeu, les personnages changent et évolueront et o­n a nettement moins envie de botter les cul du héros à la fin (ouf).

Un système de combat à la hauteur

Vu que dans Grandia Xtreme, o­n passe les 3/4 de son temps à se battre, autant que ça soit réussi, et fort heureusement, le système de combat de Grandia, déjà excellent, arrive ici à être encore meilleur.

On retrouve le système que tout le monde connaît, avec une babarre (ici, un cercercle), où o­n peut voir des symboles représentant vos persos et les ennemis. Selon leur statistique de vitesse, les symboles vont aller plus ou moins vite sur la babarre (pardon le cercercle) et une fois arrivé au 3/4, vous entrez une action à effectuer. Soit un combo de deux coups (3, voire 4 ou 5 à la fin du jeu grâce aux skills), soit un coup critique, qui aura pour effet immédiat d'annuler le coup que l'adversaire prépare si vous arriver à le toucher le premier. Soit vous commandez une grosse technique ou une magie.
Dans le cas du combo et du critique, votre perso devra se déplacer jusqu'à l'ennemi pour lui planter son épée dans le bide, sauf dans le cas des archers qui eux pourront tirer à distance (raisonnable). Le truc c'est que les ennemis se déplacent aussi, donc il n'est pas rare de rater sa cible.
Les techniques et les magies, elles, auront un temps de chargement, plus ou moins long, selon votre maîtrise de celle-ci, et une fois terminé, tout le reste du combat est stoppé et votre héros lance son coup.
Jusqu'ici rien de nouveau.

Mais la grosse nouveauté est que maintenant, en lançant une technique, il se peut qu'un autre perso intervienne et qu'au final, l'ennemi se ramasse un coup spécial à plusieurs. La première fois, quand le coup est découvert, il ne vous coûtera pas de SP (Special Points), mais par la suite, si :)

Il est donc possible, selon les persos présents dans le groupe, votre niveau et celui des techniques d'un peu tout le monde, de débloquer des attaques (meurtrières pour certaines) à 2, 3 ou à 4 persos en même temps!!!

La seconde nouveauté, c'est que les SP remontent BEAUCOUP plus vite que dans les autres Grandia, vous permettant d'utiliser les-dites techniques bien plus souvent. Ce qui a plusieurs avantages. Le premier, c'est de faire monter les techniques en niveau plus vite, le second c'est de latter les ennemis plus vite et donc de finir les combats plus vite, les rendant moins rébarbatifs.

Ensuite, du fait que vous gagnez vos persos assez rapidement, vous pouvez changer votre groupe tant que vous voulez, et ainsi varier les plaisirs et les tactiques de jeu. En effet, chaque perso a une affinité. Ainsi vous aurez des guerriers très puissants mais nuls à chier en magie, une bretteuse moyennement puissante mais disposant de magie de support intéressante, une archère pas mauvaise en magie, un super magicien qui a une force de moineau et, LA SUPER TOP NOUVEAUTE DE LA MORT QUI TUE, UN VOLEUR, oui oui, vous ne rêvez pas, c'est une grande première dans un Grandia, et je vois déjà sourire les grands fous comme moi, gnahahahahahahaha, o­n ne peut en effet gagner certaines armes qu'en les volant :D

Nouvelle nouveauté, vous gagnez des bonus d'xp en fin de combat, si vous arrivez à gagner sans vous faire toucher, à achever un boss avec une technique spéciale etc etc, et je peux vous dire qu'une victoire parfaite en technique à plusieurs, ça le fait contre un boss.

Sinon, o­n voit toujours les ennemis sur la carte et o­n peut toujours les éviter ou rentrer dans l'tas. Encore une nouveauté, le perso peut adopter une posture défensive sur la carte, il se déplace moins vite, mais s'il touche un ennemi dans cette position, vous aurez toujours l'initiative, bon à savoir.

Dernière note, pour ceux qui savent apprécier les musiques de Grandia, sachez que le dernier donjon vous fera pleurer de joie, car la console chargera aléatoirement les thèmes de tous les combats des 3 Grandia!!

A trois sur le pauvre meuchant.

Bientôt, y'a un méchant qui va se prendre un gros trucs dans la tête.

Un système de jeu sympathique

Les combats ayant été rendus plus complets, rapides et pêchus, le reste du jeu se doit de suivre, et je dois dire que c'est pas mal réussi aussi. o­n garde les recettes de Grandia II et o­n en rajoute encore un peu.

Les Oeufs Mana sont toujours de la partie, sauf que cette fois, il y en a une bonne trentaine. En effet, il est possible de les FUSIONNER, pour donner naissance à un nouvel oeuf, qui possèdera les propriété de ses deux parents. Par exemple, fusionner un oeuf élémentaire de feu et un oeuf élémentaire de terre donnera un oeuf contenant des sorts d'explosion. Combiner un oeuf élémentaire d'eau et un oeuf élémentaire de vent donnera un oeuf de l'élément de la forêt, avec des magie de soutien. A vous donc de jouer au petit alchimiste (comme notre bon vieux Gaston Lagaffe national) et de créer les oeufs ultimes de la mort qui tuent. Heureusement pour vous, un tableau consultable dans la ville récapitule tous les oeufs que vous avez fusionné et toutes les combinaisons connues.

Pour les techniques, ça a un peu changé. Les ennemis vous laissent des "scrolls" à aller faire identifier chez le marchand d'objets rares. Ces skills doivent ensuite être placés dans un livre, que les persos équipent, pour pouvoir être utilisés. Il y a plusieurs types de skills et de livres, et bien évidemment, chaque type de livre ne peut contenir que certains types de skills. Ainsi pourrez-vous équiper beaucoup de skills faibles et très peu de skills très puissants. A vous de bien choisir :) (et surtout, de trouver les livres permettant de les équiper mouhahahaha)

Chaque perso a 6 emplacements de libres. Le magicien peut équiper 4 oeufs et 2 livres, le bourrin, 5 livres et un oeuf :D Encore une fois, tactique quand tu nous tiens :)

Parmi les finesses de jeu propres à Grandia Xtreme, notons la présence d'un carte, su-per pratique, qui note les ennemis, les coffres, les sorties etc, elle vous aidera beaucoup.
Notons aussi que les objets que vous gagnerez dans les coffres sont tous placés de façon aléatoire et changeront à chaque nouvelle visite.
Sachez qu'il est impossible de sauver dans un donjon, le seul point de sauvegarde étant en ville, cela a de quoi rajouter du piquant dans le jeu :)
On finira par dire que votre inventaire est limité, qu'il vous est possible de déposer autant d'objets que vous le désirerez en ville, mais qu'il faudra se serrer la ceinture dans les donjons.

Graphiquement, j'ai vu bien mieux.

On se rapproche du cratère.

Grandia Xtreme n'est pas Grandia III

Je fais un petit paragraphe exprès pour ça, car ça me semble très important.

Game Arts n'aura pas fait l'erreur qu'aura fait Capcom en appelant son jeu "Breath of Fire V", où l'on croit avoir affaire à un jeu dans la continuité. Ici, o­n voyant le titre "Grandia Xtreme", o­n va se poser des questions et essayer d'en savoir plus, et c'est une bonne chose.

Grandia Xtreme a été développé dans le but de se focaliser principalement sur les combats et la recherche en donjon.
En effet, le côté "aléatoire" du jeu vous obligera à les refaire plusieurs fois. De plus, les boss seront eux aussi toujours présents en fin de donjon, car il est impossible de les voler lors de votre première rencontre. Aussi, une fois vaincu, ils vous donneront accès à une salle spéciale qui vous offrira trois objets de façon aléatoire, et la plupart du temps, ce sont des oeufs magiques, donc croyez-moi, vous y retournerez souvent.

A noter aussi, qu'une fois certaines étapes du scénario passées, tous les ennemis, boss compris et les objets à gagner dans les donjon, prendront un boost et seront plus puissants. Les boss pourront aussi changer, vous devrez donc y retourner pour les taper, les voler, gagner de l'xp, etc...

Le fait qu'il n'y ait qu'un seul et unique point de sauvegarde marque le ton, faites attention car si vous décidez d'affronter un boss après vous être tapé tout le niveau (ce qui peut prendre 1h ou 2 quand o­n ne le connaît), vous pouvez mourir et perdre tout ce que vous avez gagné, et ça fait mal.

C'est aussi le premier Grandia où vous pouvez monter au-delà du niveau 100 et où vos 6000 points de vie serviront vraiment à quelque chose (je n'ai de toute façon pas souvenir d'avoir jamais eu autant de vie dans les deux premiers épisodes).

Notons enfins le donjon supplémentaire de 100 étages (oui, 100) dans lequel vous ne pouvez PAS sauver, mais dont vous pouvez sortir dans des conditions un peu spéciales. En gros, au mieux, vous sortirez au niveau 50 et pourrez rerentrer au niveau 45. Un joli défi donc, quand o­n sait en plus qu'il y a là les monstres les plus puissants du jeu, avis aux amateurs :)

Vous l'aurez donc compris, ce Grandia est un épisode à part, qui se concentre sur le côté "combat" et qui y réussit. Le jeu n'est pas désagréable à jouer, et le scénario à deux francs a quand même son côté intéressant, voir comique si o­n le prend au second degré tellement certaines choses sont évidentes et/ou classiques.



AU FINAL...

Qualité visuelle

Le jeu n'est pas laid, loin de là, il est juste un peu plat et sans surprise. On est loin de s'extasier devant les décors je le trouve moins beau que Grandia II qui date de la dreamcast, c'est dire. Et puis, il y a vraiment peu de lieux à explorer et c'est bien dommage. Les animations des magies et des techniques sont sympas mais sans plus.

 13

Qualité sonore

Alors là, je dois dire que j'ai été un peu déçu. Etant fan des musiques des deux premiers épisodes, c'est le calme plat, à part la musique de combat et un ou deux thèmes, rien de bien passionnant. C'est pas la catastrophe non plus, mais il n'y a pas de quoi se relever la nuit. Heureusement que le donjon bonus nous ramène les valeurs sûres des petits frères.

 13

Background

Au vu de la platitude du scénario, rien de bien exceptionnel à se mettre sous la dent. Des persos banals et énervants au début qui grandissent enfin à la fin du jeu. Par contre, je suis à peu près certain qu'un des fils de Justin habite le village, et ça, ça m'a beaucoup plus. Sinon, la présence du fameux thème de Grandia et à débloquer est aussi une bonne chose. (Il y a aussi les carros, vous savez ces petits lapins-renards qu'on trouve dans Grandia II) Autre point très positif, ce jeu ne s'appelle pas Grandia III car ce n'est PAS Grandia III. C'est un Grandia différent, qui veut vous offrir une expérience reposant uniquement sur son sytème de combat.

 13

Interface - Jouabilité

Si on a joué à Grandia II, on trouvera ses marques en quelques secondes, sinon, il faudra bien ... quelques minutes. Les menus sont très clairs et on y navigue très facilement, du tout bon.

 16

Durée de vie - Rejouabilité

Il n'y a malheureusement aucun intérêt à refaire le jeu. Aucun bonus n'est débloqué, on pourrait "éventuellement" récupérer un ou deux objets oubliés la première fois, et encore... On peut, de base, retuer les boss à volonté, les voler à volonté... A côté de ça, il y a beaucoup de choses à faire dans sa partie, et pouvoir continuer l'aventure une fois le boss de fin tué est plutôt intéressant et propose un sacré défi.

 14

Gameplay - Intérêt

Là, ça dépendra de vous. Si vous adorez le système de combat et de gestion de Grandia II et qu'un scénario qui tient sur une feuille double de vous gêne pas, alors vous vous amuserez bien. Au contraire, si visiter 15 fois le même donjon pour chercher un objet rare et voler 784534468 fois un ennemi pour obtenir la meilleure épée du jeu (véridique, il m'a fallu deux jours entiers) vous paraît aux limités du surréaliste, alors passez votre chemin.

 14

CONCLUSION

Comme je l'ai déjà dit, Grandia Xtreme n'est pas Grandia III et n'avait pas du tout l'intention d'être Grandia III. Vous êtes prévenus, vous avez en face de vous un donjon rpg, un style de jeu bien particulier qui ne mise pas sur son scénario. Malgré tout, on peut se prendre au jeu et je dois dire que j'ai passé un très agréable moment avec ce Grandia Xtreme.

13.5/20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.