-- Test de Breath of Fire IV sur Playstation --

J'ai toujours adoré cette merveilleuse saga qu'est Breath of Fire (BOF pour les intimes), et ce contre vents et marées. Alors vous vous doutez bien que dès que j'ai pu mettre la main sur le 4e épisode, que même les critiques avaient pour une fois applaudis (alors que d'habitude, elles le descendent), je me suis jeté dessus... et je suis loin d'être déçu.

Fiche technique

Pas de screeshot-titre
disponible
Développeur -
Langue Français
Difficulté Moyenne
Genre RPG

Ca commence bien !!!

Et je ne suis pas du tout ironique ! En effet, tout commence par un intro en DA (Dessin Animé pour les ignorants)... de toute beauté, et rythmée par une musique qui, à l'image du jeu dans sa globalité, demeure très réussi, sans pour autant atteindre la perfection. Puis le jeu commence. tout doucement, on nous raconte, comme dans tous les BOF me direz-vous, d'un jeune garçon nommé RYU, enfan du peuple dragon, et amnésiqe de sucroît. Il rencontrera Nina, la princesse d coin, en voyage dans une Etat voisin, et cela le mènera en plein coeur d'un immense complot. A partir de là, il renontre des héros attachants, charismatiques pour certain (sans pour autant ébranler les Sephirot et autres Kuja), et qui encore une fois, qui ressemble pour la plupart à des persos connus dans les précédents épisodes. Je ne m'avancerai pas plus loin dans le scénario, car celui-ci court de rebondissemnts en rebondissements... une structure narrative des plus intéressantes...

Une réalisation exemplaire

C'est ainsi que l'ont pourrait définir la réalisation. Encore une fois, on déjà vu mieux, mais notre petit bougre se défend drôlement bien. Pour commencer, au niveau graphique, c'est vraiment très réussi : des décors en 3D qui tienne la route (contrairement à tous les autres RPGs qui s'y sont essayés), des sprites en 2D pour les persos, excellemment bien animés... et tout ça en parfaite osmose, sans que ça "choque" le joueur, la différence 2D/3D est quasimebt invisible tellement ils ont réussi leur coup les gars de chez Capcom Entertainment. Et puis, juste un mot sur les magies (car nous y reviendrons), pour vous dire que même si ça casse pas 3 pattes à un canard (arf, cette expression...), ça reste dans l'ensemble assez joli, et on pourrait même dire que ça se laisse agréablement regardez... et surtout, elle ne lasse (qui a dit les invocs des FF ???). Passons au gameplay. Simple, voilà qui définit bien ce point du jeu... ce point fort du jeu devrais-je dire. Tout d'abord, le système d'icône toujours aussi pratique (et assez similaire à celui des autres épisodes, surtout du 3e), qui permettrai même à un enfant de 5 ans de s'y retrouvait sans problème. On retrouve celui-ci aussi bien dans les menus du jeu que dans les combats. Et puis, le jeu en lui-même n'est pas spécialement difficile... ce qui fait que les jeunes joueurs apprendront à apprécier ce jeu, autant que les plus vieux retrouveront leurs marques et s'y plairont. On doit aussi préciser que les persos répondent au doigt et à l'oeil. Autrement dit, diriger un perso attachant, dans des décors alléchants, avec un gameplay simple d'accès, que demandais de plus???

Un système combat efficace

Là aussi, le jeu s'en sort particulièrement bien. Les habitués des BOF retomberont sur leurs pieds, et les novices le comprendront facilement (grâce au système d'icône cité précédemment). Je dois avouer que le système de combat des BOF y est pour beaucoup dans mon adoration de cette saga (oui, je sais, je dois bien être le seul à considérer les BOF comme une saga, mais passons). Il est simple, mais pourtant permet un nombre hallucinant de tactique quand on le connait bien. Ici, pas d'ATB (Active Time Battle) comme dans les FF, tout se joue au tour par tour, à l'ancienne diront certains. Vous choisissez l'action qu'executera vos persos durant le tour, et vous vous y tenez. Coups spéciaux, Magies... justement, les magies s'apprenne non seulement quand on gagne des niveaux, mais aussi (et surtout) via l'apprentissage auprès de maîtres. Qu'est-ce que c'est??? et bien, tout au long du jeu, vous rencontrerez des maîtres qui, sous certaines conditions qu'il vous faudra remplir, vous enseigneront des magies, où des techniques, etc... de plus, ces maîtres vous permettent de faire évoluer de telle ou telle façon, comme par exemple un qui vous fera privilégier le gain de point de vie aux points de magie lorsque vous passez un niveau et augmentez vos caractéristiques. Au final, si vous vous êtes bien débrouiller, vous aurez des persos sur mesure. Et puis ce n'est pas tout, jusque là, c'est à peu de choses près identique à BOF 3, mais le 4 va encore plus loin. Vous en avez ras le bol de pouvoir utiliser que 3 persos dans un combats alors que vous vous êtes fais chier à monter tous vos persos au niveau maximum. Et bien dans BOF 4, c'est fini : lors d'un combat, vous avez vos 3 persos qui combattent sur le front, mais en plus vous avez aussi le reste de vos héros qui sont à quelques mètres derrière vous. Et ils parfois ils viennent vous prêter main forte. Mais le plus intéressant reste le fait qu'à n'importe quel moment dans l'affrontement, vous pouvez intervertir vos persos (un peu comme dans FF10), ce qui rajoute un encore un côté stratègique non négligeable. Enfin, il y a au moins un point important qui porte sur les combats qu'il me faut vous signalez : les combos. A la manière de Saga Frontier 2, il est possible de faire "fusionner" les différentes attaques et magies que vous comptez réalisez, pour donner des effete encore plus dévastateur, et même parfois de toutes nouvelles magies. Arf, j'allais oublier le plus important : Ryu, en tant que descendant du peuple dragon, a la capacité de se transformer en plein combat, pour décupler ses HP et sa puissances... et plein d'autres choses encore.

De plus...

Il me faut vous avertir de quelques truc avant de boucler ce test. Et d'un, BOF est sorti en France pour ceux qui ne le saurai pas. Toutefois, ne vous y trompez pas, les dialogues reste en anglais. C'est pas plus mal remarquez, parce qu'on se rappelle la tradution française (que certain avaient jugé désastreuse, est c'est aussi la raison principale pour laquelle la presse l'avait descendue) qui n'était pas vraiment géniale. Et puis les textes sont simples, et les actions des persos assez claires pour comprendre l'intrigue sans rien piger aux textes. Ensuite, je reviens un peu sur le scenar, ne serait-ce que pour vous dire qu'à certains moments du jeu, vous quitterez votre équipe pour rejoindre un autre persos, Fu Lou, étrangement lié au peuple dragon. Celui-ci ressemble à s'y méprendre à un sous-sephirot, autant au niveau du look que de l'attitude, mais on l'aime bien quand même. Voilà, c'est tout, je vous mets ici la jaquette française (à gauche), et puis même la jaquette jap, pour le plaisir des yeux (à droite).



AU FINAL...

Qualité visuelle

Mélange de 2D (les persos) et de 3D (les décors, les effets), c'est très agréable à regarder, autant qu'à jouer d'ailleurs... Des animations de bonne factures, sans rien d'exceptionnel, mais loin d'être mauvaises...

 14

Qualité sonore

Les musiques, sont simples, se laissent écouter, et ne lassent pas. A vrai dire, on ne les remarques presque pas tellement. Elles sont dans les tons du jeu. Et c'est un gage de qualité...

 13

Background

Un scénario dans la lignée des précédents épisodes de la série, pas révolutionnaire mais surprenant de part les rebondissements qu'il contient...

 14

Interface - Jouabilité

Une interface très bien fichue, pas de problemes de position d'objets, La navigation est rapide et intuitive, ceci mérite une note correcte.

 15

Durée de vie - Rejouabilité

Ah, une durée de vie honnête. Environ une trentaine d'heures pour le traverser, et au moins une cinquantaine pour remplir toutes le quêtes annexes...

 15

Gameplay - Intérêt

Là aussi, c'est du tout bon : un gameplay simple, instinctif, et bourré de possibilités, on en voit pas tous les jour.

 17

CONCLUSION

En conclusion... BOF IV est le meilleur de la série. C'est donc un excellent jeu (car les autres étaient déjà très bons), et si vous avez une Play (qui n'en a pas ?!) et que vous aimez les RPG, ce RPG vous ravira... arf, si, il y a encore une condition à remplir : certains le jugeront trop "gamin", car c'est un monde très coloré qui s'offre à nous, pourtant... En un mot comme en mille, c'est in très bon RPG.

15/20

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.